/news/politics
Navigation

Le maire de L’Ancienne-Lorette fonde un nouveau parti

Gaétan Pageau sollicite un nouveau mandat sous la bannière «Fierté Lorettaine»

Un nouveau parti pour Gaétan Pageau
Photo Dominique Lelièvre Gaétan Pageau, élu maire de L’Ancienne-Lorette il y a moins d’un an, lors d’une élection partielle, souhaite obtenir un deuxième mandat. Jusqu’à présent, aucun autre prétendant à ce poste ne s’est manifesté publiquement.

Coup d'oeil sur cet article

Aussi farouchement attaché à l’autonomie de sa ville que l’était son prédécesseur, le maire sortant de L’Ancienne-Lorette, Gaétan Pageau, mettra l’accent sur la « fierté » d’être Lorettain à la prochaine élection.

• À lire aussi: Lévis doit travailler avec Québec

• À lire aussi: Quatre autres candidates pour Québec 21

Disant être « passionné » par son nouveau travail de maire, celui qui a été élu lors d’une élection partielle en décembre dernier, à la suite du décès subit d’Émile Loranger, a décidé de solliciter un deuxième mandat et de lancer un nouveau parti, « Fierté Lorettaine ».

La demande d’autorisation chemine vers le Directeur général des élections.

Cette formation présentera un candidat dans les six districts de la ville.

M. Pageau soutient avoir des discussions avec des citoyens qui l’ont approché et que la porte est ouverte aussi pour les membres actuels du conseil municipal.

« C’est la suite logique des choses. J’ai rencontré bien des Lorettains dans la dernière année qui m’ont fait part de leurs attentes et de leurs aspirations pour la ville de L’Ancienne-Lorette. De là m’est venue l’idée de se rassembler sous la même bannière, des gens qui partagent les mêmes valeurs, la même approche positive, la même vision d’une ville verte, en santé », affirme M. Pageau, qui ne fait face, pour le moment, à aucun autre adversaire pour le poste de maire.

Pas de fusion

Celui qui était conseiller municipal avant de devenir maire se révèle d’ailleurs au moins aussi allergique que son prédécesseur au concept de fusions municipales.

« Il n’y aura pas de fusions avec Gaétan Pageau, je pense que c’est assez clair dans mon discours. [...] On a des services exceptionnels à L’Ancienne-Lorette et je ne me gêne pas pour le dire », affirme-t-il.

Depuis son arrivée il y a neuf mois, la ville de près de 17 000 habitants a notamment gelé les taxes municipales, obtenu un accord renouvelable de cinq ans pour occuper et protéger le boisé près de la rivière Lorette de l’emprise du ministère des Transports et baissé les limites de vitesse dans les zones résidentielles.

Au 31 décembre 2021, la dette de la Ville aura diminué de 4 millions $, soutient M. Pageau, qui se dit conscient que plusieurs réalisations étaient déjà amorcées avant son arrivée à la tête de L’Ancienne-Lorette.

Dans le même sens

Il estime que « ces orientations-là ont été en symbiose avec les citoyens » et veut donc poursuivre dans la « continuité » avec des thèmes comme la mise en valeur des espaces verts, la sécurité routière, la proximité avec les citoyens, ou encore le « respect de la capacité de payer » des contribuables. 

D’autre part, s’il pouvait être critique du maire Loranger autrefois, il affirme avoir « beaucoup de respect sur ce qui a été fait » avant lui, tout en étant d’avis « qu’on est dans une nouvelle ère à L’Ancienne-Lorette ».

À VOIR AUSSI