/news/elections
Navigation

Une campagne tranquille dans l’Est-du-Québec pour le Bloc

Une campagne tranquille dans l’Est-du-Québec pour le Bloc
Photo Facebook

Coup d'oeil sur cet article

La campagne électorale fédérale tourne au neutre dans l’Est-du-Québec où, mis à part la lutte à laquelle se livrent le bloquiste Guy Bernatchez et la ministre libérale sortante Diane Lebouthillier dans la circonscription de Gaspésie-Les Îles-de-la-Madeleine, aucune autre bataille de titans ne se dessine à l’horizon. 

Dans les circonscriptions Manicouagan, Rimouski-Neigette-Témiscouata-Les Basques et Avignon-La-Mitis-Matane-Matapédia, les députés sortants du Bloc Québécois ne sont pas opposés à des adversaires vedettes des autres partis.

«On n’a jamais le droit de prendre une circonscription pour acquise, mais il y a en effet des partis politiques qui ont eu plus de difficulté que d’autres à trouver des candidats de haut niveau dans certaines circonscriptions», a souligné le chef du Bloc, Yves-François Blanchet, présent dans la région depuis dimanche.

Et hormis M. Blanchet à s’y être aventuré, où il en a notamment profité pour revenir sur les allégations concernant l’implication de la ministre Lebouthillier dans la nomination d’un juge de la Cour supérieure, aucun autre chef de parti n’a fait campagne dans la région depuis le déclenchement des élections.

Des débats électoraux sont prévus dans les circonscriptions de Rimouski-Neigette-Témiscouata-Les Basques et d’Avignon-La-Mitis-Matane-Matapédia au cours de la semaine, pour permettre aux électeurs de mieux connaître les candidats.