/sports/baseball
Navigation

Tous pour Roberto Clemente

Roberto Clemente
Photo d'archives

Coup d'oeil sur cet article

Le baseball majeur rendra une nouvelle fois hommage à Roberto Clemente, ce mercredi 15 septembre, puisque cette journée est dédiée au célèbre joueur portoricain décédé, à seulement 38 ans, dans un accident d’avion, le 31 décembre 1972. 

• À lire aussi: Équipe Québec: un rêve devenu réalité

• À lire aussi: Les Jays se paient la meilleure équipe de l’Américaine

Chez les Blue Jays de Toronto, l’émotion est présente alors que le gérant Charlie Montoyo est notamment natif de Porto Rico. Le lanceur Jose Berrios, qui devait être en action mardi soir face aux Rays de Tampa Bay, est également un digne représentant de l’île.

«À Porto Rico, il y a une expression qui dit que chaque Portoricain porte le 21 dans le dos et c’est ce qu’il représente pour nous, confiait Montoyo, dans une touchante entrevue livrée au réseau Sportnet, en septembre 2020, en marge de la journée Roberto-Clemente. C’est un véritable héros et un véritable héros donne sa vie aux gens. C’est ce qu’il a fait quand il a tenté d’apporter de la nourriture au Nicaragua. Il est notre héros pas seulement pour ce qu’il a fait sur le terrain, mais aussi à l’extérieur.»

En plus d’avoir combattu le racisme envers les latinos, l’ancienne vedette des Pirates de Pittsburgh a péri dans des circonstances rappelant sa grande générosité envers autrui. Pendant que le Nicaragua se remettait d’un tremblement de terre, Clemente avait effectivement rempli un avion de nourriture, de vêtements et de matériel pour des soins médicaux dans le but d’aller lui-même porter la cargaison à ce pays de l’Amérique centrale. Or, l’avion a plongé dans l’océan, en raison notamment d’une surcharge.

«Comme tous les Portoricains, j’espérais qu’il ressorte de l’eau», s’est souvenu Montoyo qui, au moment de l’accident, n’avait que 7 ans.

«Mon idole»

Le gérant des Blue Jays se rappelle néanmoins qu’il avait précédemment participé à une clinique de baseball en compagnie de Clemente.

«Nous avions roulé pendant deux heures et demie jusqu’à San Juan pour voir Clemente, a-t-il raconté, lui qui est originaire de la ville de Florida, à Porto Rico. Il avait parlé aux enfants et j’étais l’un de ceux-là. J’étais tellement impressionné de le voir. Comme Portoricain, il est mon idole.»

Pour la journée de jeudi, tous les joueurs originaires de Porto Rico, qui étaient 18 au total à l’ouverture de la présente saison, pourront arborer véritablement le numéro 21 dans le cadre des matchs du baseball majeur. Montoyo également, à titre de membre du personnel d’une équipe, lui qui porte habituellement le 25.

- L’honneur de porter le 21 est élargi, entre autres, aux joueurs actifs ayant déjà remporté le prix Roberto-Clemente, remis annuellement à celui qui personnifie le mieux le baseball, l'esprit sportif, l'implication communautaire et la contribution à son équipe. En plus du receveur portoricain Yadier Molina, des Cardinals de St. Louis, six athlètes d’une autre nationalité s’ajoutent soit : Albert Pujols et Clayton Kershaw, tous deux des Dodgers de Los Angeles, de même que Carlos Carrasco (Mets de New York), Andrew McCutchen (Phillies de Philadelphie), Anthony Rizzo (Yankees de New York) et Adam Wainwright (Cardinals).