/finance/business
Navigation

IBM s’intéresse à une entreprise de Québec

Louis-Philippe Noël, directeur général et cofondateur de BioTwin
Photo courtoisie Louis-Philippe Noël, directeur général et cofondateur de BioTwin

Coup d'oeil sur cet article

La jeune entreprise de Québec BioTwin fait partie des 15 entreprises à travers le monde choisies pour participer à l’accélérateur IBM Hyper Protect, ce qui lui permettra de profiter d’une vitrine à l’international pour faire connaître son application en santé de jumeau numérique.

« Cela nous ouvre une porte sur l’Amérique du Nord », s’est réjoui Louis-Philippe Noël, directeur général et cofondateur de BioTwin, mercredi, peu de temps après l’annonce officielle.

Concrètement, cette sélection s’accompagne d’un crédit IBM de 120 000 $ US pour le stockage de données sur le nuage informatique, selon des normes de sécurité parmi les plus élevées, en plus de deux ans de mentorat technique. Cette aide pourra être bénéfique pour le montage des structures de données et des algorithmes.

BioTwin a été sélectionnée parmi 500 candidatures. Son application, qui consiste à développer un jumeau numérique dans le but de faire de la détection de maladies, a attiré l’attention d’IBM.

« Pour nous, cela représente une validation du modèle d’affaires de l’entreprise. On parle de 500 soumissions et de 200 entreprises convoquées en entrevue. C’est un processus qui est très sélectif », a souligné M. Noël.

Projet pilote

BioTwin a complété la première partie de son projet pilote avec l’équipe de triathlon du Rouge et Or de l’Université Laval. Ce travail représente près de 1500 échantillons qui seront utilisés pour bâtir le jumeau numérique. Le volet nutrition du projet pilote doit démarrer en décembre. 

BioTwin développe en ce moment des algorithmes qui permettent de créer une copie digitale d’un individu à partir d’indicateurs biologiques pour détecter de manière précoce des maladies comme le cancer et d’autres conditions médicales.