/sports/hockey/canadiens
Navigation

«Je serai un Canadien pour le reste de ma carrière» -Carey Price

Maple Leafs c. Canadiens
Photo d'archives, Martin Chevalier

Coup d'oeil sur cet article

Non protégé au repêchage d’expansion du 21 juillet, Carey Price aurait très bien pu devenir un porte-couleurs du Kraken de Seattle, mais il assure que son premier choix était de demeurer dans le giron du Canadien de Montréal.

• À lire aussi: Heureux d’être chez le Canadien, Carey Price est optimiste de revenir en pleine forme

• À lire aussi: Le CH s’attaque à la cyberviolence sexuelle

Comme les médias l’ont affirmé, le numéro 31 et le directeur général du Tricolore, Marc Bergevin, ont discuté de l’idée de rendre disponible le gardien-vedette et des probabilités de le voir réclamé. Même si les chances étaient réduites aux dires du DG, elles existaient, sauf que le principal intéressé n’a pas été préoccupé outre mesure. 

«À l’époque, quand nous avons déterminé la marche à suivre, nous n’avions pas trop de soucis relatifs à un déménagement. Puis, il y a eu tout ce "buzz" autour du repêchage qui a remis le tout en question. Cependant, nous savions qu’on voulait rester à Montréal, mais ce qui devait survenir allait survenir, a-t-il mentionné au site NHL.com dans un entretien publié mercredi. Nous savions que si c’était pour arriver et qu’il aurait fallu aller à Seattle, on aurait été proche de notre famille.»

«Par contre, je suis reconnaissant d’être de retour ici et au bout du compte, je serai un Canadien de Montréal pour le reste de ma carrière.»

Gros défi 

Pendant que Price demeurait avec le Bleu-Blanc-Rouge et que le Kraken jetait son dévolu sur le défenseur Cale Fleury, d’autres hockeyeurs ont quitté l’organisation montréalaise, dont l’attaquant Jesperi Kotkaniemi, désormais un membre des Hurricanes de la Caroline. Malgré les départs de certains, le gardien refuse de céder à la panique et fait confiance en son DG qui a embauché entre autres Mike Hoffman, Cédric Paquette, David Savard et Mathieu Perreault.

«En tentant d’égaler nos succès de la dernière saison, nous avons un gros défi. Chaque année, vous ne savez pas trop comment les choses se passeront en débarquant au camp d’entraînement. Tout le monde a le même objectif en tête, a-t-il simplement affirmé. Évidemment, nous avons perdu quelques morceaux vraiment importants de notre formation, mais le directeur général fait son meilleur travail pour essayer de combler ces trous. Nous tenterons de connaître un bon départ et de bien intégrer les nouveaux joueurs pour que le groupe prenne forme.»

Tout cela sans compter sur le défenseur Shea Weber, dont les blessures le tiendront à l’écart pour une durée prolongée. À ce propos, son ami Price lui souhaite avant tout le meilleur.

«Nous avons parlé avec Shea en revenant à Kelowna. Il est vraiment un guerrier et a joué avec une tonne de blessures. Il a joué durement et il est amoché. Je suis certain qu’il fait de son mieux pour prendre soin de lui», a indiqué Price.

À VOIR AUSSI...