/opinion/columnists
Navigation

Le monde change

Coup d'oeil sur cet article

Sa Pa, Vietnam.

Dans les allées d’un marché, je croise un groupe de touristes québécois. L’un d’eux me reconnaît et me salue. Sa conjointe le rejoignant, il lui demande qui je suis en lui donnant comme indice « avant il défendait ses membres, maintenant il défend tout le monde ».

Belœil, Québec. 

Un concitoyen m’interpelle pour savoir si je suis l’ancien président de la CSQ. Je le lui confirme et il dit m’apprécier mieux maintenant à travers les propos que je livre dans les médias. J’aurais une meilleure prise en compte de l’ensemble de la société.

Quand le directeur de l’information à LCN et le webmestre au Journal m’ont sollicité pour rejoindre les médias de Québecor, j’ai accepté en croyant contribuer à une meilleure compréhension du monde et à la construction d’une plus grande solidarité.

Mutation personnelle

Les ex-présidents de la FTQ et de la CSN m’encouragèrent à le faire. Pour eux, il n’y avait pas assez de personnes comme moi dans les médias.

J’espérais changer le monde. Toutefois, je réalisais, à la lumière des propos de mes concitoyens et ex-collègues, que je me transformais en devenant plus universel.

Les traces de corporatisme s’effaçaient graduellement. Loin de choquer les progressistes, certains me présentaient comme l’ailier gauche de l’empire Québecor.

Je jouis d’une grande liberté de contenu, reflet de la sincérité d’une quête de diversité des points de vue.

Encore plus

Québecor lance sa plateforme universelle QUB pour réunir tous ses contenus. J’imagine déjà à quel point l’information sera encore plus accessible pour accroître la compréhension des enjeux sociaux.

Il n’y a pas que les lecteurs, les auditeurs et les téléspectateurs qui profiteront de cette transformation. 

Il y aura aussi les artisans des différents médias de Québecor qui auront une relation élargie avec les usagers et qui profiteront de leurs commentaires judicieux.

Québecor éclaire le débat démocratique. Le monde change.