/news/coronavirus
Navigation

Passeport sanitaire et restrictions de voyage au Nouveau-Brunswick

Le premier ministre du Nouveau-Brunswick, Blaine Higgs
PHOTO D'ARCHIVES, AFP Le premier ministre du Nouveau-Brunswick, Blaine Higgs

Coup d'oeil sur cet article

Découragé par une montée des cas sans précédent dans sa province, le premier ministre du Nouveau-Brunswick, Blaine Higgs, a annoncé mercredi plusieurs mesures, dont l’instauration d’un passeport vaccinal dès la semaine prochaine.

• À lire aussi: «Les 85 non-vaccinés aux soins intensifs empêchent 1200 personnes d’avoir accès à des chirurgies»

• À lire aussi: COVID-19: 785 nouveaux cas et une forte hausse des hospitalisations au Québec

À l’image d’autres provinces comme le Québec, ce passeport deviendra obligatoire dès le mercredi 22 septembre pour profiter de services non essentiels, de la restauration aux activités culturelles et sportives.

De plus, les voyageurs qui rentrent au Nouveau-Brunswick, incluant les résidents de la province, devront prouver qu’ils sont bel et bien vaccinés, sans quoi ils devront se mettre en quarantaine pendant 14 jours.

De surcroît, les citoyens qui sont appelés à travailler au contact de personnes vulnérables, comme dans les refuges ou les centres de soins, devront obligatoirement se faire vacciner, a ajouté le premier ministre.

«Les mesures que nous annonçons aujourd’hui vont permettre de protéger plusieurs personnes, incluant les immunosupprimées et celles qui sont trop jeunes pour se faire vacciner. Elles éviteront aussi de mettre plus de pression sur notre réseau de santé», a exposé Blaine Higgs en point de presse, tandis que son gouvernement annonçait l’ajout de 66 cas et d’un décès à son bilan.

Par ailleurs, le Nouveau-Brunswick a rehaussé sa cible de vaccination à 90% de la population, alors que 86% des citoyens ont déjà reçu au moins une dose et que 77% sont doublement protégés.

Hospitalisations en hausse

Du côté du Québec, la COVID-19 a aussi continué à se répandre en infectant 785 personnes de plus et en faisant une autre victime, tandis que les hospitalisations continuent à grimper (250, +20), y compris aux soins intensifs (85, +7). On approche des 400 000 cas confirmés depuis le début de la crise.

«C’est 46 nouvelles personnes qui sont hospitalisées, 34 hors soins intensifs et 12 aux soins intensifs. C’est un sommet depuis la 4e vague», a souligné le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé. Du nombre, 32 des nouveaux patients n’étaient pas adéquatement vaccinés.

La quatrième vague continue à déferler, quoique bien moins rapidement, en Ontario, où l'on recensait 593 cas et cinq décès de plus mercredi.

La situation au Canada:     

  • Ontario: 576 389 cas (9629 décès)  
  • Québec: 399 843 cas (11 313 décès)  
  • Alberta: 272 211 cas (2471 décès)  
  • Colombie-Britannique: 175 819 cas (1866 décès)  
  • Saskatchewan: 59 673 cas (627 décès)  
  • Manitoba: 59 466 cas (1203 décès)  
  • Nouvelle-Écosse: 6260 cas (94 décès)  
  • Nouveau-Brunswick: 3129 cas (48 décès)  
  • Terre-Neuve-et-Labrador: 1551 cas (7 décès)  
  • Yukon: 709 cas (9 décès)  
  • Territoires du Nord-Ouest: 679 cas (1 décès)  
  • Nunavut: 659 (4 décès)  
  • Île-du-Prince-Édouard: 260 cas  
  • Canadiens rapatriés: 13 cas    

Total: 1 556 661 (27 272 décès)

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres