/news/provincial
Navigation

Marchand recrute une ex-haute dirigeante d’Équipe Labeaume

Bruno Marchand, chef de Québec forte et fière (QFF) a présenté jeudi trois nouvelles candidates. Marie France Trudel est à gauche et Charlotte Vachon à droite. Sophia Laababsi était absente lors de l’annonce à cause d’un récent décès dans sa famille.
Photo Taïeb Moalla Bruno Marchand, chef de Québec forte et fière (QFF) a présenté jeudi trois nouvelles candidates. Marie France Trudel est à gauche et Charlotte Vachon à droite. Sophia Laababsi était absente lors de l’annonce à cause d’un récent décès dans sa famille.

Coup d'oeil sur cet article

Trois candidats à la mairie de Québec ont croisé le fer à la suite de l’annonce, hier, du recrutement d’une ancienne haute dirigeante d’Équipe Labeaume (ÉL) par Québec forte et fière (QFF), parti dirigé par Bruno Marchand.

• À lire aussi: Élections municipales: cinq candidats à la mairie pour séduire Québec

• À lire aussi: Québec forte et fière: des engagements pour lutter contre l’isolement des aînés

• À lire aussi: Projet d'agro-parc: Québec veut acheter les terres des Sœurs de la Charité

En matinée, QFF a confirmé que l’ancienne conseillère municipale et ex-directrice générale d’ÉL, Marie France Trudel, se présentera dans Sainte-Thérèse-de-Lisieux, à Beauport. 

Mme Trudel a été élue comme conseillère municipale sous la bannière d’ÉL en 2009, puis en 2013. En 2017, elle a perdu de justesse contre Québec 21. Jusqu’à avril dernier, elle agissait à titre de directrice générale d’ÉL. 

Pourquoi une politicienne aussi associée à ÉL a-t-elle choisi QFF plutôt qu’Équipe Savard ? « J’étais membre d’Équipe Labeaume et il n’y a plus d’Équipe Labeaume, a répliqué Mme Trudel. Ça a changé de nom, ça a changé de candidats. La majorité des conseillers qui étaient en poste ne reviennent pas. »

Laissant entendre qu’elle a quitté la direction d’ÉL de son plein gré, elle s’est défendue d’être opportuniste. « Je suis allée vers des horizons nouveaux [...] Non, je ne suis pas opportuniste. Je vous dirais que je suis folle de rembarquer là-dedans. Mais c’est ma passion », a-t-elle répété.

Savard et Gosselin attaquent

En après-midi, Marie-Josée Savard, cheffe d’Équipe Savard, a contredit Mme Trudel en soutenant que cette dernière a été remerciée par ÉL. 

« Moi, je n’ai pas à commenter le choix de M. Marchand d’avoir pris Mme Trudel. Ce que je peux dire, c’est que, oui, Mme Trudel était directrice générale d’Équipe Labeaume jusqu’en avril et on l’a remerciée », a laissé tomber la dauphine du maire sortant. 

La raison du congédiement n’a pas été dévoilée. Mme Savard a indiqué qu’elle n’avait « jamais proposé » à Mme Trudel une nomination comme candidate.

De son côté, Jean-François Gosselin s’en est pris à Marie France Trudel. « Comme conseillère et comme présidente de l’arrondissement de Beauport [de 2013 à 2017], elle ne faisait pas sa job », a-t-il dégainé. Le chef de Québec 21 a décoché une autre flèche en affirmant que « la grosse nouvelle, c’est qu’Équipe Marie-Josée Savard perd un autre membre ». 

– Avec la collaboration de Stéphanie Martin 

À voir aussi