/entertainment/movies
Navigation

Everybody’s Talking About Jamie: fabuleux

Coup d'oeil sur cet article

Des pelletées de paillettes, des chansons entraînantes, des chorégraphies rodées au quart de tour... Everybody’s Talking About Jamie sort l’artillerie lourde pour séduire. Et ça marche franchement bien. 

On l’attendait avec impatience, cette adaptation cinématographique du phénomène britannique. Après tout, la comédie musicale cartonne depuis plus de quatre ans de l’autre côté de l’Atlantique. 

Sa prémisse ? Un adolescent, Jamie New, mène une vie rangée et sans remous à Sheffield, en Angleterre. Mais tout ça change brusquement lorsqu’il énonce le désir d’assister à son bal de finissants vêtu d’une robe de soirée, de maquillage et de talons hauts... une décision à laquelle s’oppose formellement la direction de son école. Bref, du jour au lendemain, « tout le monde parle de Jamie ». 

Du rire aux larmes

Campé dans un monde édulcoré rappelant autant Hairspray que High School Musical, Everybody’s Talking About Jamie parvient tout de même à garder les deux pieds bien ancrés dans la réalité – parfois dure – que vivent plusieurs adolescents, disons, différents. 

On passe donc rapidement du rire (l’enivrante And You Don’t Even Know It) aux larmes (bouleversante He’s My Boy) grâce aux numéros musicaux, et ce, avec une grande fluidité. Mention spéciale, d’ailleurs, au jeune Max Harwood, qui enfile les habits – et les talons – du personnage-titre avec autant d’aisance que de charisme.

Le hic ? On aurait souhaité voir une réalisation plus éclatée, avec davantage de oumph, histoire d’appuyer tout le strass et les paillettes déployés à l’écran. Certes, l’émotion suffit souvent à porter un numéro musical entier. Mais quand on met en scène de flamboyantes drag queens, on peut bien se permettre quelques excès ici et là, non ? 

Everybody’s Talking About Jamie ★★★1/2

Un film de Jonathan Butterell

Avec Max Harwood, Sarah Lancashire et Richard E. Grant