/news/politics
Navigation

[EN IMAGES] La guerre des poteaux pour l’affichage électoral débute à Québec

La campagne municipale commence alors que celle au fédéral n’est pas terminée

FD-Élections municipale QFF
Photo Agence QMI, Guy Martel L’équipe de Québec forte et fière, de Bruno Marchand, s’affairait hier soir à placer les premières affiches électorales, dans un paysage déjà occupé par celles des candidats fédéraux. Sur la photo M. Marchand est aidé du candidat dans le district de Limoilou, Florent Tanlet.

Coup d'oeil sur cet article

Il y a de la concurrence pour l’affichage électoral à Québec : deux des cinq partis municipaux débutent l’installation de leurs pancartes alors que la campagne fédérale est toujours en cours. Les autres préfèrent attendre.

• À lire aussi: Cinq candidats à la mairie pour séduire Québec

Québec forte et fière et Transition Québec, deux partis municipaux qui entrent en campagne aujourd’hui, ont déjà entamé depuis quelques heures la pose d’affiches le long des artères à Québec. 

FD-Élections municipale QFF
Photo Agence QMI, Guy Martel

En ce moment, deux campagnes électorales se chevauchent : celle au municipal est lancée aujourd’hui et durera 52 jours et celle au fédéral se termine lundi par le vote des Canadiens. 

FD-Élections municipale QFF
Photo Agence QMI, Guy Martel

Un peu partout, depuis un mois, les visages des candidats aux élections fédérales ont envahi le paysage. Les poteaux sont déjà passablement occupés. Malgré tout, le parti de Bruno Marchand a choisi de démarrer la machine. « On part jeudi [hier] », a indiqué le porte-parole de QFF, Thomas Gaudreault. « On pose les affiches dans tous les districts. On décolle. On le dit depuis le début qu’on va faire campagne malgré les élections fédérales. »

FD-Élections municipale QFF
Photo Agence QMI, Guy Martel

« Les bons spots »

Même chose chez Transition Québec, le parti de Jackie Smith. « On commence dès vendredi », a indiqué le porte-parole Anthony Cadoret, qui a indiqué que l’affichage se poursuivrait jusqu’après les fédérales, alors qu’on « va se garder des pancartes pour les bons spots », qui seront alors libérés. Les trois autres partis en lice ont pour leur part décidé d’attendre la tenue du vote fédéral avant d’afficher leurs pancartes. 

FD-Élections municipale QFF
Photo Agence QMI, Guy Martel

Équipe Marie-Josée Savard (ÉMJS) explique que c’est dans un souci de clarté.

« Pour ne pas qu’il y ait de confusion et par respect pour le processus démocratique, on va laisser la place au fédéral et après, on part sur les chapeaux de roues », a commenté le responsable des communications du parti, Michel Desmeules.

FD-Élections municipale QFF
Photo Agence QMI, Guy Martel

À Démocratie Québec, le chef Jean Rousseau préfère lui aussi attendre. « C’est important qu’il n’y ait pas de confusion et de respecter le processus démocratique. On va attendre après le scrutin fédéral. »

Même son de cloche chez Québec 21. La porte-parole Josée Morissette a indiqué qu’aucune affiche ne serait placée avant la semaine prochaine, « par respect pour les électeurs et pour la démocratie ». 

Cela dit, dès lundi soir, Québec 21 se mettra au travail pour poser ses pancartes aux endroits les plus stratégiques de la ville.  

De l’aide pour les fédéraux

Tout comme chez ÉMJS, certains candidats ont pris entente avec des candidats fédéraux pour qu’ils enlèvent eux-mêmes les pancartes fédérales et qu’ils accrochent les leurs à la place. 

– Avec la collaboration de Taïeb Moalla

À voir aussi 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.