/news/currentevents
Navigation

La dame tuée vivait près de chez l’accusé

L’identité de la femme morte à Saint-Raymond dévoilée

Patricia Sirois a été tuée par balle.
Photo courtoisie Patricia Sirois a été tuée par balle.

Coup d'oeil sur cet article

La dame décédée à Saint-Raymond de Portneuf il y a une semaine, après avoir été atteinte par un projectile d’arme à feu, résidait vraisemblablement sur la même rue que l’accusé.

• À lire aussi: La femme qui a entravé le travail des policiers remise en liberté

• À lire aussi: «Ça ne devrait jamais arriver»

L’identité de Patricia Sirois a été rendue publique vendredi. Elle était protégée par une ordonnance de la cour depuis l’arrestation de Martin Lévesque, accusé de meurtre au deuxième degré.

La poursuivante, Me Mélanie Dufour, a demandé à la juge Johanne Roy de lever l’ordonnance. La femme de 35 ans a été tuée par balle alors qu’elle était au volant de sa voiture.

Selon les informations obtenues par Le Journal, elle travaillait au Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de la Capitale-Nationale. 

Plusieurs détonations

Le soir des événements, des voisins ont dit avoir entendu « quatre ou cinq » détonations sur les lieux du crime, une information que n’avait pas voulu confirmer la Sûreté du Québec. 

Blessée grièvement, la dame a rapidement succombé à ses blessures. 

La conjointe de Lévesque, Guylaine Laflamme, fait face à des accusations de voies de fait et d’entrave au travail des policiers. Elle a pu reprendre sa liberté un peu plus tôt cette semaine. 

En plus d’un dépôt d’argent pour garantir sa liberté, Laflamme devra se rendre au CLSC afin de rencontrer un intervenant qui pourra la référer en thérapie.

La femme, qui a un problème de consommation d’alcool et qui use de violence lorsqu’elle est intoxiquée, devra résider chez sa fille à Québec.

Lévesque et Laflamme reviendront tous deux devant le tribunal à la fin du mois d’octobre.

À VOIR AUSSI