/finance
Navigation

Conseils pour les projets particuliers

0918 CASA Projet réno
Photo courtoisie, Les filles de la construction

Coup d'oeil sur cet article

Travaux majeurs, dans une copropriété ou au chalet : chaque projet de rénovation a ses particularités et ses caractéristiques propres. Nous avons demandé à deux expertes en rénovation de nous donner quelques conseils pour appréhender un projet de la bonne manière.

TRAVAUX MAJEURS

Avant même de se lancer dans des travaux majeurs, il faut absolument parler avec l’arrondissement ou la municipalité concerné afin de connaître les restrictions à respecter et les délais pour obtenir les permis.

Marie-France Côte-Nolet, fondatrice des Filles de la construction, une plate-forme éducative en ligne, conseille fortement de discuter le plus vite possible avec un ingénieur ou un architecte pour comprendre l’ampleur des travaux. « Parfois, il y a des choses que l’on pense simples qui ne le sont pas du tout et qui se révèlent difficiles et coûteuses », explique-t-elle. Les filles de la construction offre d’ailleurs depuis peu des consultations, au quart d’heure ou à la demi-heure, avec des professionnelles — architecte, designer, fiscaliste, etc.

0918 CASA Projet réno
Photo courtoisie, Les filles de la construction

La spécialiste en construction estime qu’il est également primordial de définir sa vision très clairement. « Vous pouvez faire un PowerPoint à partager avec votre entrepreneur et/ou vos sous-traitants, pour qu’ils comprennent très bien ce que vous recherchez et ce que vous voulez. »

Entrepreneur général ou par soi-même ?

Marie-France Côte-Nolet conseille aux propriétaires qui se lancent dans de grands travaux d’engager un entrepreneur général, détenteur d’une licence RBQ, qui s’occupera de gérer les travaux et les différents corps de métier. « Cependant, s’il s’agit de votre résidence principale, vous avez le droit de gérer et réaliser des travaux par vous-même, et d’engager votre électricien, votre plombier, votre charpentier, etc. »

0918 CASA Projet réno
Photo courtoisie, Les filles de la construction

« C’est extrêmement difficile, voire presque impossible, de réaliser des travaux majeurs si on n’a pas d’expérience dans le domaine, note cependant Laurence Lemieux, de l’entreprise générale Passio Construction & Rénovation, spécialisée dans les rénovations haut de gamme rustiques. Cela prend des mois et des mois. De plus, l’entrepreneur général a une connaissance générale sur toutes les étapes du projet. »

0918 CASA Projet réno
Photo courtoisie, Passio Construction & Rénovation

Dans le cas où le propriétaire engage lui-même les corps de métier et ne fait pas appel à un entrepreneur général, il devient alors le maître d’œuvre du chantier. « Vous devenez donc responsable de la sécurité du chantier et de la sécurité de tous les travailleurs sur le chantier », explique Laurence Lemieux.

Cela implique, entre autres, de tenir le chantier propre. « Un entrepreneur général engage généralement un manœuvre, raconte Laurence Lemieux. C’est un métier peu connu, mais très important, qui consiste à tenir le chantier propre, ramasser les débris ou encore amener les matériaux. »

0918 CASA Projet réno
Photo courtoisie, Les filles de la construction

Il faut également qu’il y ait un accès à l’eau, à une toilette et à internet en tout temps.

Planification et gestion

Qu’on engage un entrepreneur général ou qu’on gère soi-même les travaux, il est conseillé de faire un diagramme de Gantt, un outil couramment utilisé en gestion de projet. « C’est très pratique, note Marie-France Côte-Nolet. Vous pouvez y placer tous les corps de métier, les détails de ce qu’ils auront à faire et les délais impartis. »

Les sous-traitants, justement, qui s’occupe de les choisir ? « Un entrepreneur général, établi dans le milieu, a des contacts de confiance, décrit Laurence Lemieux. De plus, il est garant de la qualité et responsable des travaux qui sont faits. C’est pour cela qu’un entrepreneur général est coûteux, car il est garant de tous les travaux inclus dans le contrat. Si vous lui imposez un sous-traitant, il pourrait alors se désister de cette partie du contrat, car en cas de défaut, il a l’obligation de revenir apporter les corrections. »

0918 CASA Projet réno
Photo courtoisie, Les filles de la construction

Les deux professionnelles de la rénovation s’accordent sur une chose : les erreurs en construction et en rénovation coûtent des dizaines de milliers de dollars. « Mettez toutes les chances de votre côté pour en faire le moins possible en prenant le temps de planifier comme il faut et en vous entourant d’un réseau et de professionnels pour vous supporter, conseille Marie-France Côte-Nolet. Demandez des soumissions claires et précises. Cela vaut toujours la peine de comparer les prix d’entrepreneurs généraux avec les prix des différents corps de métiers, même si on va travailler avec un entrepreneur général, car cela nous permet d’avoir une meilleure idée du budget. »

0918 CASA Projet réno
Photo courtoisie, Passio Construction & Rénovation

Finalement, Marie-France Côte-Nolet recommande de planifier une marge d’erreur importante, « au moins 20 % », dans son budget. « Surtout pour les grands travaux, cela peut monter très vite. Pour les oublis, les “tant qu’à” et les problèmes. »

EN COPROPRIÉTÉ

Plusieurs des conseils offerts pour les grands travaux peuvent s’appliquer aux projets de rénovation en copropriété. Il y a également des particularités à prendre en compte.

« La première chose est de valider les obligations et restrictions de la copropriété, ainsi que de discuter avec les copropriétaires », explique Marie-France Côte-Nolet. Par exemple, pour des changements touchant la plomberie ou des divisions communes à deux logements, des plans d’architecte et/ou d’ingénieur sont généralement requis. « Changer un tuyau de place dans une maison unifamiliale, ce n’est pas une grosse affaire. Cela peut devenir très complexe dans une copropriété. »

0918 CASA Projet réno
Photo courtoisie, Passio Construction & Rénovation

De plus, en copropriété, tous les travailleurs doivent avoir leur carte de compétence de la CCQ pour les travaux sur l’enveloppe et la structure. « Si on est le propriétaire occupant d’un plex, on ne peut pas soi-même toucher à la structure du bâtiment, vous n’avez pas le droit, explique Laurence Lemieux. En revanche, on peut soi-même faire des rénovations à l’intérieur, exclusivement de la finition. »

Enfin, la fondatrice des Filles de la construction recommande d’aviser les voisins le plus tôt possible de votre intention d’effectuer des travaux. « Tenez-les au courant de l’avancée au fur et à mesure, envoyez un courriel hebdomadaire. »

AU CHALET

Marie-France Côte-Nolet note que beaucoup de chalets au Québec ont été construits de façon artisanale au niveau de la structure ou encore de l’isolation. « Cela peut être un puits sans fond de rénover un chalet, et lorsqu’on rentre dans des rénovations de structure, c’est rare qu’on rentre dans notre investissement », prévient-elle.

Serait-il plus rentable de démolir et de reconstruire à neuf ? C’est une question qui mérite d’être posée, selon elle. « L’alternative est de faire des rénovations esthétiques pour profiter du chalet pendant plusieurs années, et de le reconstruire complètement ensuite. »

0918 CASA Projet réno
Photo courtoisie, Passio Construction & Rénovation

La question de l’accessibilité est aussi centrale. « L’accessibilité peut jouer sur les coûts. Agrandir une route ou encore défricher pour accéder au chalet, par exemple. »

Cet éloignement implique également une planification optimale, afin de limiter les déplacements incessants à la quincaillerie ou autre.


Les filles de la construction offre une formation en ligne de six semaines, à partir du 27 septembre, ainsi qu’un support ponctuel, à longueur d’année, pour des consultations de 15 ou 30 minutes avec des professionnelles de l’industrie.

www.lesfillesdelaconstruction.com

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.