/weekend
Navigation

Jamie a un je-ne-sais-quoi

EVERYBODY'S TALKING ABOUT JAMIE
Photo courtoisie, Amazon Studios

Coup d'oeil sur cet article

La comédie musicale Everybody’s Talking About Jamie se destinait à un parcours modeste lors de sa création en 2017. Deux semaines de représentations dans un théâtre britannique où nul ne se bousculait aux portes de la billetterie... Mais ça, c’était avant que le bouche-à-oreille ne fasse du spectacle un véritable phénomène qui fait aujourd’hui le saut de la scène au cinéma.

« On avait de la difficulté à vendre des billets. Ça aurait très bien pu être une très brève expérience pour nous tous », se souvient l’auteur Tom MacRae au bout du fil. 

« Puis, après quelques jours seulement, le mot s’est passé. Et l’effet a été immédiat. Non seulement on a rapidement affiché complet, mais on était approchés pour présenter le spectacle dans le West End et pour en faire un film. Tout ça, grâce aux fans qui ont cru en notre histoire », poursuit celui qui signe également le scénario du film. 

Icônes sur scène

Max Harwood dans le rôle de Jamie.
Photo courtoisie, Amazon Studios
Max Harwood dans le rôle de Jamie.

Et les fans ne se sont pas arrêtés là. Au contraire, même. Car Everybody’s Talking About Jamie fait encore aujourd’hui sensation, autant à Londres qu’en tournée à travers le Royaume-Uni. Au fil des ans, la distribution a également accueilli dans ses rangs des icônes de la culture anglaise et LGBT, à commencer par Michelle Visage, Bianca Del Rio, Faye Tozer et Vinegar Strokes.

Ce Jamie « dont tout le monde parle », c’est un adolescent sans histoire de Sheffield, en Angleterre. Mais il attire soudain l’attention de ses camarades de classe, puis de la ville entière, lorsqu’il émet le désir d’assister à son bal de finissants vêtu d’une robe de soirée, de maquillage et de talons hauts... une décision à laquelle s’oppose formellement la direction de son école.

Les grandes lignes de cette comédie musicale sont en fait calquées sur l’histoire de Jamie Campbell, qui a défrayé la chronique il y a 10 ans, en plus de faire l’objet d’un documentaire diffusé par la BBC. 

Histoire universelle

Le personnage a ensuite été infusé de l’expérience de Tom MacRae et Dan Gillespie Sells, qui signent respectivement les paroles et la musique du spectacle original, puis rebaptisé Jamie New. Parce que cette histoire, elle est universelle, soutient son auteur... que l’on désire ou non revêtir une robe et des paillettes. 

« Oui, Jamie veut porter une robe à son bal de finissants. Mais la robe, c’est un symbole. Parce que, dans le fond, tout ce qu’il souhaite, c’est de pouvoir être qui il est réellement », avance Tom MacRae. 

« Alors dans ce sens, on a tous, métaphoriquement, une “robe” qu’on voudrait porter, un rêve qu’on souhaite accomplir. Moi, c’était d’écrire pour la scène et la télévision. Et Jamie, il représente tout ce que j’aurais voulu être à son âge : il est très fort, c’est un battant. Il ne s’en laisse pas imposer », complète-t-il. 

Choix « déchirants »

C’est donc ce même Jamie que découvrent aujourd’hui les cinéphiles du monde entier. Son aventure, toutefois, diffère légèrement de celle que les Britanniques applaudissent depuis déjà quatre ans. 

Les références ont été actualisées et adaptées à la culture internationale, certes. Mais le plus gros du travail a été pour Tom MacRae de faire des choix « déchirants ». Un exemple ? La chanson The Legend of Loco Chanelle a complètement été retirée du scénario. 

« Plusieurs comédies musicales ont raté leur passage au cinéma parce que les créateurs refusaient de changer assez d’éléments. Pourtant, la scène et l’écran sont deux médiums complètement différents alors on ne peut pas tout transposer tel quel. Un gros plan peut avoir une charge émotive assez forte pour remplacer un numéro musical entier. C’est déchirant de devoir retrancher une chanson, ou une scène de son spectacle. Mais il faut avoir le courage de le faire », raconte l’auteur. 

Le film sert donc aujourd’hui de première carte de visite outre-Atlantique pour Everybody’s Talking About Jamie, le spectacle étant attendu à Los Angeles à compter de janvier prochain. La prochaine étape ? Tom MacRae souhaite ardemment le voir traverser la frontière jusqu’au Canada. 

« Alors on se dit “à bientôt !” », lance-t-il pour conclure son entretien avec Le Journal


Everybody’s Talking About Jamie est présentement disponible sur Amazon Prime.