/opinion/blogs/columnists
Navigation

Mon choix de vote est fait

Mon choix de vote est fait
Photo Courtoisie, Élections Canada

Coup d'oeil sur cet article

La campagne achève, certains ont voté, d’autres le feront demain. Chose certaine, cette élection est unique.

Unique, car aucun parti n’a réussi à imposer la question de l’urne, soit l’enjeu qui sera décisif dans le choix que l’on fera dans l’isoloir.

Chacun devra donc, en son for intérieur, trouver la raison pour laquelle il apposera un X à côté d’un candidat.

Valeurs

Il y en a pour qui les valeurs, notamment sociales, prônées par l’un ou l’autre des partis politiques, sont en parfaite adéquation avec les leurs. D’autres fois, elles divergent.

En ce qui me concerne, je ne pourrais jamais voter pour un parti qui souhaite «encadrer» l’avortement ou qui reste flou sur le droit des femmes à disposer de leur corps.

Je ne pourrais jamais voter pour un parti qui ne base pas ses positions sur la science, notamment en ce qui a trait à notre santé et à celle de nos enfants.

Je ne pourrais jamais voter pour un parti qui préfère ce qui est populaire à ce qui est juste.

Je ne pourrais jamais voter pour un parti qui se sert de la peur contre les minorités, les personnes marginalisées et vulnérables comme une marche menant au pouvoir.

Environnement

C’est le sujet qui s’imposera de plus en plus dans nos vies. C’est le sujet qui s’imposera au rythme des vagues de chaleur, des feux de forêt et des intempéries.

Nos enfants nous regardent et ils nous jugeront lorsqu’ils réaliseront que nous n’avons pas pris l’urgence climatique au sérieux quand il en était encore temps. À cause de notre indifférence, de notre procrastination collective, ils sont pris avec une planète plus chaude, plus dangereuse et plus étouffante.

Il faut que l’on reconnaisse cette urgence climatique. La nier est une insulte à la science, aux générations futures et à nous-mêmes.

Et nous avons une offre politique qui couvre tout le spectre, du Parti vert d’Annamie Paul, dont l’environnement est la seule proposition, au Parti populaire de Maxime Bernier, un parti climatosceptique.

Personnellement, aucun parti ne représente ma position quant à cet enjeu. Les verts et le NPD sont trop extrêmes. Maxime Bernier et sa gang sont ridicules et vivent visiblement sur une autre planète, les bottines ne suivent pas les babines chez les libéraux et les conservateurs opposent développement économique et environnement.

Bref, je suis une orpheline environnementale.

L’économie

En ce qui me concerne, ça aurait dû être le sujet de cette campagne. Nos PME ont souffert durant cette pandémie, certaines de nos industries souffrent toujours (aéronautique, tourisme, culture, etc.), notre dette est énorme, nous sommes loin, très loin d’un retour à l’équilibre budgétaire. Mais personne n’en parle, ça ne semble chatouiller aucun chef.

Quels seront les plans de relance économique des conservateurs, des néo-démocrates et des libéraux? Aucune idée.

Les conservateurs promettent d’assainir les finances publiques, mais ne veulent pas nous dire comment. Que vont-ils couper? Augmenteront-ils nos taxes et nos impôts?

Les néo-démocrates n’ont qu’un seul mot en tête: investir. Comment, combien et pendant combien de temps? Pas important, nous répondrait Jagmeet Singh. Comme si on avait trouvé un puits sans fond rempli d’argent et que les licornes allaient nous aider à le vider.

Les libéraux, quant à eux, ont contribué à faire exploser la dette. En même temps, la pandémie leur permet de justifier leur manque de rigueur financière. Ils auraient dû faire mieux.

L’économie et les finances publiques peuvent ne pas vous intéresser et être un vague concept loin de vos défis quotidiens. La vérité, c’est que leur impact est majeur sur votre pouvoir d’achat, votre capacité à épargner, à acheter une maison et à avoir des services.

Allez voter!

Au-delà de tous ces enjeux, je vous invite à voter avec votre cœur.

Votez pour ce que vous estimez être juste.

Votez pour ce que vous estimez être raisonnable.

Votez pour l’avenir de vos enfants et petits-enfants.

Mais votez.

Mon choix est fait.

Je voterai pour celui que je veux voir au pouvoir, pas pour celui qui veut faire partie de l'opposition.

Je vais voter pour le Canada.