/news/elections
Navigation

Louis Plamondon remporte l’élection dans Bécancourl–Nicolet–Saurel

Louis Plamondon remporte l’élection dans Bécancourl–Nicolet–Saurel
Crédit photo Jonathan Tremblay

Coup d'oeil sur cet article

Sans surprise, le bloquiste Louis Plamondon remporte, pour une douzième fois de suite, son pari dans Bécancourl–Nicolet–Saurel et peut officiellement espérer battre le record canadien de longévité à la Chambre des communes.

• À lire aussi: Tous les détails de l’élection fédérale : «je suis prêt à poursuivre le travail» - Justin Trudeau

• À lire aussi: Le conservateur Pierre Paul-Hus réélu dans Charlesbourg–Haute-Saint-Charles

• À lire aussi: Le leader parlementaire du Bloc réélu dans La Prairie

«Il a des gens qu’à 20 ans, ils sont vieux. Et des gens de 80 ans qui sont jeunes. Je me dis que si Joe Biden peut mener un pays, je dois bien être capable de gérer un comté», a lancé à la blague le politicien de 78 ans, en entrevue avec Le Journal.

Une petite salle était remplie d’une trentaine de partisans qui se sont exclamés de joie quand le vote s’est confirmé en faveur de Louis Plamondon, à Sorel-Tracy.

Avec plus de 57% des suffrages au moment d’être réélu, M. Plamondon vient de se faire ouvrir les portes de son douzième mandat, lui qui assure avoir encore la passion du métier après 37 ans de carrière comme député.

Louis Plamondon remporte l’élection dans Bécancourl–Nicolet–Saurel
Courtoisie PascalCournoyerPhotographies

Selon le principal intéressé, il ne lui resterait que cinq députés anglophones à surpasser avant d’atteindre le record canadien de longévité à la Chambres des communes.

«Deux ont fait 37 ans, eux vont être facile à battre. Il faudrait que le gouvernement dure deux ans et demi pour que je batte les trois qui ont fait 39 ans», a déjà analysé celui qui garantit pourtant que ces records ne lui servent pas de source de motivation.

«Je trouve ça plus drôle qu’autre chose, a-t-il affirmé. Douze mandats en ligne, je n’aurais jamais cru faire ça. Quand je me suis fais élire [la première fois], on m’avait dit: "Si tu fais bien, tu vas faire 10 ans." J’avais dit: "Es-tu fou? C’est bien trop long!"»

«Mais plus on est investi dans un travail, plus ça passe vite», a-t-il poursuivi.

Le pilier du Bloc Québécois devra donc être en poste encore un peu plus de 2 ans avant de battre le record de 39 ans, 6 mois et 29 jours à siéger, détenu par l’ancien ministre libéral Herb Gray.

Ce nouveau vote de confiance permet également au «doyen» de la Chambre des communes de devancer nul autre que Wilfrid Laurier, dont le visage apparaît sur les billets de 5$, en battant son record de 11 mandats consécutifs.

Par ailleurs, le 27 novembre dernier, M. Plamondon avait éclipsé un autre important record en devenant le député francophone à avoir siégé le plus longtemps sans interruption. 

Le précédent record était détenu, depuis 1937, par le député libéral Charles Marcil, dans Bonaventure, en Gaspésie. Celui-ci avait siégé 36 ans, 2 mois et 25 jours.

Sur la question de l’animatrice anglophone Shachi Kurl posée à son chef de parti Yves-François Blanchette lors du débat en anglais, M. Plamondon est convaincu que cela aura aidé le Bloc Québécois.

«Ça nous aura servi énormément. Les gens étaient enragés d’aller voter», a-t-il laissé savoir.

L’ex-enseignant en mathématiques détient la confiance des citoyens de Bécancourl–Nicolet–Saurel depuis 1984. Il avait alors été élu pour le Parti progressiste-conservateur.

Déçu des conclusions de l’accord du lac Meech, il s’était à ce moment joint entre autres à Lucien Bouchard pour fonder le Bloc Québécois, en 1990.

Ses priorités pour ce mandat seront le soutien aux aînés, aux producteurs agricoles, aux petites et moyennes entreprises, à la défense de l’environnement et au rapatriement au Québec des pouvoirs concernant l’immigration.

Ses adversaires défaits:   

  • Yanick Caisse, Parti conservateur du Canada  
  • Catherine Gauvin, Nouveau Parti démocratique du Canada  
  • Nathalie Rochefort, Parti libéral du Canada  
  • David Turcotte, Parti vert du Canada  
  • André Blanchette, Parti Libre du Canada   
  • Eric Pettersen, Parti populaire du Canada   

À VOIR AUSSI