/news/coronavirus
Navigation

COVID-19 dans Chaudière-Appalaches: les éclosions dans les écoles inquiètent la Santé publique

STOCKQMI-COVID-19
Photo Agence QMI, Joël Lemay

Coup d'oeil sur cet article

Des éclosions dans une trentaine d’écoles inquiètent les autorités du CISSS Chaudière-Appalaches, qui est aux prises avec une augmentation du nombre de nouveaux cas de COVID-19. 

• À lire aussi: 9 décès supplémentaires au Québec

Alors que la situation est stable du côté de la Capitale-Nationale, on observe une hausse dans Chaudière-Appalaches, avec 31 nouveaux cas en date du 20 septembre, soit 11 de plus que la veille. Au total, on rapporte 313 cas actifs. Les chiffres font état de huit hospitalisations, dont trois aux soins intensifs. 

« C’est certain que depuis quelques semaines, on assiste à une augmentation du nombre de cas », indique Julie Lambert, adjointe à la Direction de la santé publique du CISSS de Chaudière-Appalaches.  

  • Écoutez l'analyste en politiques publiques, Patrick Déry, avec Benoit Dutrizac sur QUB Radio:   

C’est dans les secteurs de Robert-Cliche, Beauce-Sartigan et les Appalaches que les augmentations sont les plus marquées.

« On note des taux d’incidence assez élevés dans ces secteurs-là. La transmission du virus est plus importante. C’est également là qu’on retrouve un peu moins de couverture vaccinale », a ajouté Mme Lambert.

Près de 80 % des nouveaux cas surviennent chez des personnes de moins de 50 ans. 

« Étant donné que les moins de 12 ans ne sont pas vaccinés, on peut s’attendre à ce qu’il y ait des gens qui soient atteints dans ces groupes-là plus que dans d’autres. Ce n’est pas surprenant. Plus le virus circule, plus on augmente nos chances que des gens soient hospitalisés et qu’ils aient des complications. On surveille la situation », a-t-elle mentionné.

Circulation du virus

Selon des études cliniques de phase II/III, le vaccin Comirnaty de Pfizer-BioNTech est « sûr et bien toléré » chez les enfants de 5 à 11 ans.  

« Pour tout ce qui est de la vaccination, on remet ça entre les mains de nos experts du Comité sur l’immunisation du Québec », répond Mme Lambert, en ajoutant que c’est à eux de se pencher là-dessus.  

« On aimerait rappeler aux gens l’importance d’aller se faire dépister le plus rapidement possible. Un élève qui est dans l’école pendant 3 ou 4 jours et qui est dans sa période de contagiosité, vous pouvez imaginer le nombre de contacts que ça occasionne. Cela multiplie les chances qu’on se retrouve avec des éclosions d’une plus grande ampleur. » 

Selon le dernier bilan officiel, on comptait 17 nouveaux cas dans la Capitale-Nationale, pour un total de 158 cas actifs. De ce nombre, deux personnes sont hospitalisées et une autre est traitée aux soins intensifs.

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres