/news/currentevents
Navigation

Trois travailleurs décédés à Beauceville

L’incendie et la violente explosion ont aussi fait 5 blessés

FD-INCENDIE MAJEUR SÉCHOIRE A BOIS BEAUCEVILLE
Photo Agence QMI, Marc Vallières Les pompiers tentant de maîtriser l’incendie lundi.

Coup d'oeil sur cet article

Trois travailleurs blessés lors de la violente explosion survenue dans une usine de transformation de bois de Beauceville sont décédés au cours de la journée de mardi.

• À lire aussi: Une explosion fait 8 blessés à Beauceville

L’information a été confirmée par la Sûreté du Québec (SQ), mardi après-midi. Les victimes sont trois hommes âgés de la cinquantaine.

FD-INCENDIE MAJEUR SÉCHOIRE A BOIS BEAUCEVILLE
Photo Agence QMI, Marc Vallières

Huit personnes au total ont été blessées. Six d’entre elles ont été transportées vers des centres hospitaliers de la région de Québec. Trois autres victimes reposeraient toujours dans un état critique. 

Le Syndicat des Métallos, qui représente les travailleurs de l’usine Bois Ouvré Beauceville, déplorait pour sa part quatre blessés graves plus tôt dans la journée.

Le feu d’abord

Le CISSS de Chaudière-Appalaches a confirmé, par ailleurs, que sept des huit blessés ont été transférés à l’hôpital de l’Enfant-Jésus, à Québec.

La huitième personne a été soignée à l’hôpital de Saint-Georges.

Ni le CISSS ni le CHU de Québec n’ont voulu s’avancer sur l’état de santé des survivants.

FD-INCENDIE MAJEUR SÉCHOIRE A BOIS BEAUCEVILLE
Photo Agence QMI, Marc Vallières

Rappelons qu’un appel a été fait au 911 peu avant 7 h 30, lundi matin, concernant une déflagration entendue chez Séchoirs de Beauce (SDB), située sur la 134e Rue.

L’explosion se serait produite après que « ces travailleurs eurent tenté de maîtriser un début d’incendie qui s’est déclaré, alors même que des sous-traitants effectuaient des travaux de réparation sur le toit de l’usine », affirme le syndicat via un communiqué.

En raison de la situation, l’intervention a été difficile pour les services d’urgence.

Selon nos informations, un membre de la direction de l’entreprise ainsi que deux sous-traitants qui s’affairaient sur le toit au moment de l’explosion comptent aussi parmi les blessés ou les victimes décédées.

Des familles

« Nos membres sont tous sous le choc », a évoqué le président de la section locale 9153, Éric Filion, dans ce même communiqué.

« Nos pensées vont à nos confrères et consœurs qui luttent pour leur vie, à leur famille et leurs proches ainsi qu’à tous ceux d’entre nous qui sont blessés ou touchés par ce drame. »

Le représentant syndical, François Cardinal, a assuré qu’il ne ménagerait « aucun effort pour aider toutes les personnes touchées de près ou de loin par cette catastrophe ».

La division des crimes majeurs de la SQ poursuit son enquête afin d’établir les causes et les circonstances de cet événement, tout comme la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST).