/news/politics
Navigation

Les canons conservateurs conservent leurs sièges

Duclos et Lightbound réélus, chaude lutte dans Beauport-Limoilou

Quebec
Photo Stevens LeBlanc Gérard Deltell était visiblement heureux d’avoir été élu pour la sixième fois de sa carrière en politique.

Coup d'oeil sur cet article

La carte électorale de la région de Québec est restée pratiquement inchangée : les conservateurs ont conservé leurs acquis, les deux poids lourds libéraux ont été réélus et le suspense persistait dans Beauport-Limoilou.

• À lire aussi: Jean-Yves Duclos réélu au bout d’une course serrée

• À lire aussi: Région de Québec: le libéral Joël Lightbound réélu dans Louis-Hébert

• À lire aussi: Le conservateur Pierre Paul-Hus réélu dans Charlesbourg–Haute-Saint-Charles

• À lire aussi: Fédérales 2021: de retour à la case départ

Les canons conservateurs ont renouvelé leur mainmise, de chaque côté du fleuve.

Sur la rive nord du Saint-Laurent, Gérard Deltell, dans Louis-Saint-Laurent, et Joël Godin, dans Portneuf–Jacques-Cartier, ont conservé leur château fort. Dans Charlesbourg–Haute-Saint-Charles, Pierre Paul-Hus a remporté la mise devant le Bloc québécois.

Gérard Deltell s’est réjoui d’avoir été réélu pour la troisième fois au fédéral. Mais il a lancé une flèche au chef libéral, Justin Trudeau. 

« Tout ça pour ça ? 600 millions $ plus tard, des semaines et des semaines de débats qu’on aurait pu tenir pour faire avancer le Canada plutôt que de faire des débats politiques... M. Trudeau a raté son pari complètement. »

Les yeux étaient rivés vers Beauport-Limoilou. La lutte y était chaudement disputée. La syndicaliste libérale Ann Gingras, le conservateur Alupa Clarke et la bloquiste Julie Vignola se sont tour à tour succédé en tête des votes. Cette dernière menait au moment d’écrire ces lignes.

Pierre Paul-Hus, Joël Godin, Dominique Vien et Gérard Deltell (photo) ont tous été élus dans la région de Québec pour le Parti conservateur.
Photo Stevens Leblanc
Pierre Paul-Hus, Joël Godin, Dominique Vien et Gérard Deltell (photo) ont tous été élus dans la région de Québec pour le Parti conservateur.

Bleu foncé sur la Rive-Sud

Dans Chaudière-Appalaches, les circonscriptions sont restées teintées de bleu foncé, d’ouest en est. Luc Berthold a été le premier à voir sa réélection confirmée, vers 22 h, dans Mégantic-L’Érable. En Beauce, le conservateur et ancien maire de Saint-Elzéar, Richard Lehoux, a gagné par plus de 2000 voix. À Lévis-Lotbinière, le vétéran Jacques Gourde a semé ses adversaires, l’emportant par plus de 3000 votes.

Dominique Vien a gagné son pari. Cette ancienne ministre libérale au Québec, qui a brigué les suffrages sous la bannière conservatrice, a pris le dessus sur la bloquiste Marie-Christine Richard. Les électeurs de Montmagny–L’Islet–Kamouraska–Rivière-du-Loup ont, quant à eux, réitéré leur confiance envers Bernard Généreux.

  • Écoutez l'entrevue de Philippe-Vincent Foisy avec Pierre Paul-Hus, député du Parti conservateur dans la circonscription Charlesbourg—Haute-Saint-Charles, sur QUB radio:  

Rouge au centre

Dans Québec, le ministre libéral sortant Jean-Yves Duclos, a amélioré son score, avec plus de 1700 voix d’avance, lui qui avait arraché la circonscription au Bloc québécois par à peine 215 votes en 2019. 

M. Duclos s’est réjoui de la victoire annoncée des libéraux au pays. « Il y a beaucoup d’émotion, beaucoup d’espoir et beaucoup de choses à faire au cours des prochaines années », a-t-il dit.

Dans Louis-Hébert, bastion libéral, Joël Lightbound a dès le début du dépouillement pris une avance sur son plus proche adversaire, le bloquiste Marc Dean avant de remporter la mise par plusieurs milliers de voix.

Il ne restait au Bloc québécois que la circonscription de Beauport–Côte-de-Beaupré–Île d’Orléans–Charlevoix, que Caroline Desbiens a réussi à conserver par une confortable avance.

À VOIR AUSSI :