/news/elections
Navigation

Les libéraux en tête dans Longueuil–Charles-LeMoyne

Sherry Romanado
Photo d'archives, AGENCE QMI Sherry Romanado

Coup d'oeil sur cet article

Les libéraux étaient en voie de conserver en fin de soirée la circonscription de Longueuil–Charles-LeMoyne, très convoitée par le Bloc québécois.

• À lire aussi: Fédérales 2021: de retour à la case départ

• À lire aussi: Le Canada est aussi divisé qu’avant

Élue depuis 2015, la libérale Sherry Romanado était optimiste d’obtenir un troisième mandat alors que les résultats lui étaient favorables depuis la fermeture des bureaux de scrutin.

Après le dépouillement d’environ la moitié des suffrages exprimés, la députée sortante faisait la course en tête avec près de 40 % des voix, contre un peu moins de 33 % pour la bloquiste Nathalie Boisclair. Cette différence était trop petite pour permettre aux grands réseaux d’annoncer le dénouement de cette course.

«Bienvenue dans Longueuil–Charles-LeMoyne!» a simplement ironisé Sherry Romanado, en référence aux résultats qui avaient également été très serrés en 2015 et 2019 dans cette circonscription.

La députée libérale regardait la soirée électorale dans un bar de Longueuil aux côtés d’une dizaine de militants, qui auront été au bout de leur chaise toute la soirée en observant les résultats arriver au compte-goutte. À travers cette nervosité ambiante : quelques cris de joie, notamment lorsqu’il a été annoncé que le Parti libéral formera le prochain gouvernement.

Certains ont cependant exprimé leur déception que ce gouvernement soit encore une fois minoritaire.

«Ça va être minoritaire sûrement», avait d’ailleurs glissé un militant de longue date au début de la soirée, en laissant entendre que les électeurs avaient été un peu rebutés par le déclenchement de l’élection.

Sur le radar bloquiste

Lors de la précédente élection, Mme Romanado l’avait emporté par une majorité de moins de 1500 votes.

Le Bloc québécois n’a donc pas ménagé d’effort cette fois-ci pour faire gagner sa candidate, Nathalie Boisclair, qui est conseillère municipale dans l’arrondissement de Saint-Hubert depuis 2011.

Le chef du parti, Yves-François Blanchet s’était même permis une courte visite dans le comté lundi afin de «faire sortir le vote», bien qu’en théorie les chefs ne sont pas censés faire campagne le jour de l’élection.

La bloquiste a également bénéficié du soutien de Catherine Fournier, actuelle députée à l’Assemblée nationale et candidate à la mairie de Longueuil.

Longueuil–Charles-LeMoyne faisait partie de ces circonscriptions que le Bloc tenait à gagner pour atteindre l’objectif de 40 sièges lancé en début de campagne par M. Blanchet, et qui est au bout de compte loin d’être atteint.

À voir aussi

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.