/news/elections
Navigation

Mélanie Joly réélue sans peine

Coup d'oeil sur cet article

Mélanie Joly a été réélue sans peine dans la circonscription d’Ahuntsic-Cartierville, où elle siège depuis sa création en 2015. 

• À lire aussi: Le prochain gouvernement sera libéral

Elle récoltait plus de la moitié des votes (51,4%) à minuit au moment de mettre sous presse.

«Je suis très heureuse, honorée, remplie de joie, je peux donner tous les synonymes possibles!» a-t-elle lancé.

«On va gouverner pour tous les Québécois, tous les Canadiens, et on va être là pour passer à travers la pandémie, en finir avec la COVID, s'assurer de lutter contre les changements climatiques et tous les enjeux qu'on a présentés du contrôle des armes à feu en passant à la défense des droits des femmes, particulièrement la question des garderies au Québec», a-t-elle énuméré peu après sa victoire.

«Je pense qu'on était très organisées sur le terrain, mais le point tournant a été certainement le premier débat à TVA où notre chef a été en mesure de faire le point et montrer qu'il avait la force, la conviction et la résilience», estime-t-elle.

«Je pense que les Québécois ont clairement vu que l'option pour un gouvernement progressiste, c'était nous, les Libéraux», a dit Mme Joly durant le dépouillement en soirée.

Anna Simonyan, du Bloc québécois, arrivait deuxième avec 20,9% des votes. Ghada Chaabi (NPD) était troisième avec 13,6 %.

Pas d’inquiétude

Il faut dire que Mélanie Joly a mené sa campagne électorale sans trop d’inquiétude. La ministre sortante du Développement économique et des Langues officielle a une forte emprise sur la circonscription d’Ahuntsic-Cartierville, qu’elle représente depuis sa création en 2015.

Elle s’est plutôt tournée vers la campagne nationale : mise de l’avant comme coprésidente de campagne au sein du Parti libéral (PLC), Mme Joly avait la tâche de surveiller les espoirs électoraux du parti au Québec. Si la plupart des ministres sortants étaient en sécurité sur l’île de Montréal, c’était loin d’être le cas dans le reste de la province.

- Avec François Carabin

À VOIR AUSSI...