/news/elections
Navigation

Peu de mouvements pour les différents partis au Québec

Dans plusieurs régions, les formations politiques ont conservé leurs acquis

CANADA-POLITICS-VOTE-DEBATE
Photo d'archives, POOL / AFP Yves-François Blanchet

Coup d'oeil sur cet article

Au Québec, les résultats semblaient en voie de reproduire ceux de 2019, hier soir. Mais les luttes dans certaines circonscriptions étaient encore chaudement disputées au moment de publier. 

EST-DU-QUÉBEC  

Dans l’Est-du-Québec, les députés locaux devraient demeurer en poste. La région du Saguenay et la Côte-Nord ont réélu des députés bloquistes, sauf dans Chicoutimi-Le-Fjord où le lieutenant conservateur Richard Martel a conservé son siège. Idem dans le Bas-Saint-Laurent, où libéraux, bloquistes et conservateurs devraient conserver leurs sièges.  

OUTAOUAIS-ABITIBI-NORD-DU-QUÉBEC  

Peu de mouvement dans cette région où les libéraux ont pu compter sur leurs châteaux forts en Outaouais, tandis que le Bloc québécois a maintenu ses gains faits en Abitibi et dans le Nord-du-Québec lors des dernières élections.

QUÉBEC-CHAUDIÈRE-APPALACHES  

Dans la capitale, la bataille pour Beauport-Limoilou était rude, mais la bloquiste Julie Vignola était en tête. Au sud du fleuve Saint-Laurent, l’ex-ministre du gouvernement Couillard, Dominique Vien, a conservé Bellechasse-Les Etchemins-Lévis pour les conservateurs après le départ de Steven Blaney. En Beauce, le conservateur Richard Lehoux a facilement battu Maxime Bernier.

LAVAL-LAURENTIDES- LANAUDIÈRE  

La carte est demeurée sensiblement la même qu’en 2019 au nord de Montréal. L’île-Jésus sera rouge foncé, tandis que les Laurentides ont réélu des candidates bloquistes. À Terrebonne, la bloquiste Nathalie Sinclair-Desgagné était en avance sur le libéral Eric Forget.  

MAURICIE-CENTRE-DU-QUÉBEC  

La Mauricie réservait deux des plus chaudes luttes au Québec. La néo-démocrate Ruth Ellen Brosseau menait une chaude lutte au candidat bloquiste sortant dans Berthier-Maskinongé. À Trois-Rivières, conservateurs, libéraux et bloquistes étaient au coude-à-coude au moment d’écrire ces lignes. De l’autre côté du fleuve, le bloquiste Louis Plamondon a été réélu, poursuivant son règne de doyen.    

ESTRIE-MONTÉGÉRIE  

En Montérégie, libéraux et bloquistes étaient en voie de faire match nul. Châteauguay-Lacolle pourrait passer au Bloc québécois, tandis que la libérale Florence Gagnon chauffait le député bloquiste sortant, Denis Trudel. En Estrie, les deux formations devraient garder leurs comtés, la candidate bloquiste Ensaf Haidar semblant avoir échoué à défaire la libérale sortante Élisabeth Brière.  

MONTRÉAL  

Alexandre Boulerice a conservé le château fort des néo-démocrates dans Rosemont-La Petite-Patrie, tout comme le bloquiste Mario Beaulieu dans La Pointe-de-l’Île. Autrement, Montréal devrait demeurer libérale, mais la victoire du ministre Steven Guilbault n’était pas encore acquise. 

À VOIR AUSSI