/news/currentevents
Navigation

Multiples infractions: ils auraient exploité sexuellement une personne mineure

Bloc Police
Photo d'archives / Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

Quatre jeunes adultes ont été arrêtés, mercredi matin, par les enquêteurs du Service de police de la Ville de Québec qui les soupçonnent d’avoir exploité sexuellement une personne d’âge mineur.

En juillet, une plainte portée par la victime a été acheminée à l’Équipe intégrée de lutte contre le proxénétisme (ELP), une structure d’enquête unifiée au sein de laquelle les organisations policières travaillent de façon concertée.

Mentionnant qu’elle était victime d’exploitation sexuelle, les enquêteurs ont recueilli de nombreux éléments qui leur ont permis d’effectuer une perquisition dans le secteur de Lebourgneuf et de procéder à l’arrestation de deux hommes et de deux femmes âgés de 20 à 24 ans. 

Accusations

Mercredi, Jean-Michaël Rioux, 24 ans, bien connu des policiers, a comparu devant le juge Frank D’Amours pour y être accusé de proxénétisme, avantage matériel provenant de la prestation de services sexuels d’une personne de moins de 18 ans et d’en avoir fait la publicité. La poursuivante s’est opposée à sa remise en liberté. 

Un autre membre du quatuor devrait quant à lui être amené devant la cour jeudi pour y être accusé de proxénétisme et avantage matériel provenant de la prestation de services sexuels d’une personne de moins de 18 ans, production de pornographie juvénile et voies de fait.

Selon le service de police, d’autres accusations pourraient survenir en lien avec ce dossier. 

ELP

Rappelons que le rôle de l’ELP est de lutter efficacement contre les réseaux de proxénétisme et de traite de personnes à des fins d’exploitation sexuelle opérant à l’échelle interrégionale, interprovinciale et internationale. 

Cette structure offre une meilleure coordination des dossiers, une détection plus rapide des victimes potentielles, des interventions plus efficaces ainsi qu’une couverture géographique optimale.