/sports/golf
Navigation

Coupe Ryder 2021: un virage générationnel

Les Américains voient grand à cette édition de la Coupe Ryder

EUP-GLF-SPO-USP-43RD-RYDER-CUP---PREVIEWS
Photo AFP Des golfeurs peaufinaient leur coup sur un vert de pratique du club Whistling Straits au Wisconsin, mercredi.

Coup d'oeil sur cet article

Jamais les Américains n’ont présenté un si jeune visage dans la formule actuelle de la Coupe Ryder. Ils espèrent le début d’un virage générationnel qui saura les remettre sur les rails de la victoire. La mission s’amorce cette semaine sur le redoutable parcours de Whistling Straits, dans le Wisconsin. 

La moyenne d’âge des 12 hommes du capitaine Steve Stricker s’élève à 29 ans et 159 jours. Six d’entre eux vivront une première expérience à ce tournoi mythique. 

L’unique fois où cette moyenne d’âge était plus basse, c’était lors de l’édition inaugurale du prestigieux tournoi en 1927, au club de golf Worcester dans le Massachusetts. Les huit représentants de la bannière étoilée présentaient une moyenne de 28 ans et 175 jours.

Et cette fois, le hasard a voulu qu’ils affrontent l’une des équipes européennes les plus aguerries. Les Garcia, Westwood, Poulter et compagnie font grimper la moyenne d’âge au-dessus de 35 ans. 

À deux occasions, les Européens ont franchi la barre de la mi-trentaine. Et ils ont mis le grappin sur la coupe chaque fois. En 2014, dans leur fief écossais à Gleneagles, ils avaient aligné une troisième victoire de suite. 

En 1995, à Oak Hill dans l’État de New York, ils l’avaient emporté 14,5 à 13,5, faisant tourner le vent en leur faveur pour les 25 années suivantes. 

Trois en 12

Depuis ce temps, les Américains n’ont goûté qu’à trois reprises à la victoire en 12 sorties. C’est cette mauvaise séquence qu’ils tenteront de casser dès demain sur le parcours du Straits de Whistling Straits. Blotti le long du lac Michigan à mi-chemin entre Green Bay et Milwaukee dans le Wisconsin, ce chef-d’œuvre créé par l’architecte Pete Dye devrait épouser leur style de jeu. 

On utilise le conditionnel, car on ne sait jamais ce que réserve le tournoi de la Coupe Ryder. Néanmoins, plusieurs représentants des États-Unis y ont connu du succès lors des éditions du Championnat de la PGA d’Amérique en 2010 et 2015. Aucun d’entre eux n’a participé à l’édition de 2004. Mais les 12 membres de l’équipe comptent au total 13 conquêtes majeures en poche.

Bref, les Américains rouleront à l’énergie verte de la jeunesse. Les Collin Morikawa, Scotti Scheffler, Daniel Berger et Patrick Cantley sont surveillés de très près par les Jordan Spieth et Justin Thomas alors que le doyen du groupe, Dustin Johnson, n’a pas connu une saison 2021 du tonnerre. 

« Même si nous sommes plus jeunes que les Européens, nous sommes débarqués ici avec enthousiasme et énergie, a fait savoir Stricker. Ces jeunes sont prêts et ils souhaitent apprendre. Ils n’ont pas vraiment de mauvaises expériences en carrière. 

« Nous n’avons pas été du côté des vainqueurs très souvent depuis 25 ans, a-t-il relaté. Il faut bâtir positivement sur ces bonnes expériences. »

À rendre fou

Dans le camp adverse, les Européens prétendent être les négligés sur ce diabolique parcours de 7300 verges exposé aux caprices de mère Nature. 

L’enfant terrible anglais Ian Poulter en est à sa septième participation. À ses 22 matchs en carrière, il a amassé pas moins de 15 points, signant au passage 14 victoires. 

Le golfeur de 45 ans prend un malin plaisir à rendre fous ses adversaires. Combatif, énergique et mortel, il est la bougie d’allumage des Européens. Il livre un véritable spectacle. 

« Je déteste perdre. Dans cette formule de jeu en partie par trou, tu sais ce que tu as à faire dès le premier tertre. Il est possible de contrôler et dicter un match, a-t-il expliqué avec vigueur et passion. Certains coups peuvent mettre de la pression sur ton rival, ce qui n’est pas le cas dans les autres formules. C’est comme un jeu d’échecs. »

Ce jeu s’amorcera dès demain.

La Coupe Ryder  

12 joueurs dans chaque équipe

3 jours de compétition (vendredi à dimanche) 

28 matchs au total 

Aucun trou de prolongation

La première équipe à atteindre 14,5 points remporte la Coupe Ryder. 

Si le tournoi termine à égalité 14-14, l’équipe championne en titre conserve la coupe.

3 formats de jeu en formule partie par trou (match play) :  

  • Quatuor : Chacune des deux équipes (États-Unis et Europe) joue une seule balle à chaque trou. Les golfeurs s’exécutent en alternance jusqu’à ce que la balle tombe dans la coupe. Les coups de départ sont frappés en alternance alors que l’un démarre les trous pairs et l’autre, les trous impairs. L’équipe enregistrant le plus bas score remporte le trou. Si les deux équipes enregistrent le même pointage, le trou reste à égalité. À la fin du match, si le score est à égalité, chacune des équipes enregistre un demi-point.  
  • 4-ball : Chaque golfeur des deux équipes (États-Unis et Europe) sur un même quatuor joue chacun leur balle. Donc quatre balles sont toujours en jeu à chacun des trous. Chaque équipe enregistre sur la carte le plus bas des deux scores des joueurs à chaque trou. Le pointage le plus bas remporte le trou. Si le pointage le plus bas est à égalité avec l’équipe adverse, le trou reste à égalité. À la fin du match, si le score est à égalité, chacune des équipes enregistre un demi-point.   
  • Simple : Chaque match oppose un joueur de l’équipe américaine à l’équipe européenne. Le joueur avec le score le plus bas remporte le trou. Si les scores sont pareils, l’égalité persiste. À la fin du match, si le score est à égalité, chacun des golfeurs enregistre un demi-point.    

États-Unis

Spieth et Thomas inséparables

EUP-GLF-SPO-USP-43RD-RYDER-CUP---PREVIEWS
Photo AFP

Avec l’absence de Patrick Reed dans le camp américain, il serait très étonnant que Justin Thomas et Jordan Spieth ne forment pas une équipe lors des matchs en duo. On se souvient que le capitaine Jim Furyk avait semé l’émoi en 2018 quand il avait défait la paire composée de Reed et Spieth. Le premier avait connu des difficultés aux côtés de Tiger Woods tandis que l’autre avait signé trois victoires avec son grand ami. Le capitaine Steve Stricker n’aurait pas l’intention de séparer Spieth et Thomas. « C’est une belle opportunité, car Jordan est mon grand ami. On s’entend vraiment bien. On se comprend et on se complète bien sur un parcours, a fait savoir Thomas. Spieth estime même que cette alliance est bâtie pour durer en raison de la jeunesse de l’équipe. 


Qui épaulera DeChambeau ?

EUP-GLF-SPO-USP-43RD-RYDER-CUP---PREVIEWS
Photo AFP

Malgré sa puissance et ses victoires, Bryson DeChambeau se veut un drôle de spécimen lorsqu’il est appelé à jouer en équipe. Ses fiches négatives à la Coupe Ryder et à la Coupe des Présidents posent certaines interrogations. « La formule meilleure balle amène des avantages à mon style de jeu. Celle des coups en alternance peut aussi être très efficace si l’on trouve la personne idéale », a soulevé DeChambeau. Donc, lequel de ses 11 coéquipiers pourrait le compléter avec brio ? Les regards se tournent vers l’un des choix discrétionnaires du capitaine Stricker, Scottie Scheffler. Le champion amateur américain junior en 2013 connaît bien DeChambeau. Son jeu de fers courts compléterait à merveille les longs coups de départ de son puissant coéquipier. 


Europe

Aux couleurs des Packers

EUP-GLF-SPO-USP-43RD-RYDER-CUP---PREVIEWS
Photo AFP

Les 12 membres de l’équipe européenne usent déjà de stratégie pour conquérir le cœur des partisans sur le Straits. Hier, ils ont arboré les couleurs des Packers de Green Bay en plus de porter la traditionnelle tête fromagée. Les golfeurs ont même reçu des mots d’encouragement des spectateurs pourtant majoritairement derrière l’équipe américaine. « Nous voulions créer une étincelle typique des gens de la région. Le vert des Packers s’agence bien avec le vert irlandais, a expliqué le capitaine Padraig Harrington. L’idée des chapeaux en forme de fromage est ensuite venue pour le plaisir. C’est léger. C’est ce qu’il faut pour les rondes de pratique. Nous l’avons fait dans le respect. Tout le monde était d’accord. Nous avons eu du plaisir et un bon accueil des gens. »


Fleetwood à l’essai

EUP-GLF-SPO-USP-43RD-RYDER-CUP---PREVIEWS
Photo AFP

Pas facile de remplacer un complice de la trempe de Francesco Molinari. L’Italien et Tommy Fleetwood avaient littéralement planté les duos américains lors du tournoi sur les allées du Club national à Paris en 2018. Une fiche parfaite de quatre victoires lors des matchs en équipe au fil des deux premières journées de compétition. Ce duo avait même été baptisé « Moliwood ». Pour plusieurs raisons, Molinari a depuis glissé au 170e rang mondial, ce qui l’a empêché de se qualifier au tournoi. Et le capitaine Harrington ne l’a évidemment pas sélectionné parmi ses trois choix discrétionnaires. Depuis qu’il a mis les pieds sur la magnifique propriété de Whistling Straits, Fleetwood a joué avec la majorité de ses coéquipiers. Qui sera l’heureux élu pour remplacer Molinari à ses côtés ? Mystère.

États-Unis 

EUP-GLF-SPO-USP-43RD-RYDER-CUP---PREVIEWS
Photo AFP

Dustin Johnson

EUP-GLF-SPO-USP-43RD-RYDER-CUP---PREVIEWS
Photo AFP

› 37 ans

› 2e mondial (Q)

› 5e présence

Fiche générale :

  • 16 matchs
  • 7 victoires
  • 9 défaites
  • 7 points 

Quatuor 

  • Victoire : 1
  • Défaites : 3
  • Nul : 0

4-balles

  • Victoires : 3
  • Défaites : 5
  • Nul : 0

Simple

  • Victoires : 3
  • Défaite : 1
  • Nul : 0

Bryson DeChambeau

EUP-GLF-SPO-USP-43RD-RYDER-CUP---PREVIEWS
Photo AFP

› 27 ans

› 7e mondial (Q)

› 2e présence

Fiche générale :

  • 3 matchs
  • 0 victoire 
  • 3 défaites
  • 0 point

Quatuor 

  • Victoire : 0
  • Défaites : 2
  • Nul : 0

4-balles

  • Victoire : 0
  • Défaite : 
  • Nul : 0

Simple

  • Victoire : 0
  • Défaite : 1
  • Nul : 0 

Brooks Koepka

EUP-GLF-SPO-USP-43RD-RYDER-CUP---PREVIEWS
Photo AFP

› 31 ans

› 10e mondial (Q)

› 3e présence

Fiche générale :

  • 8 matchs
  • 4 victoires
  • 3 défaites
  • 1 nul | 4,5 points

Quatuor  

  • Victoire : 1
  • Défaite : 1
  • Nul : 0

4-balles

  • Victoires : 2
  • Défaites : 2
  • Nul : 0

Simple

  • Victoire : 1
  • Défaite : 0
  • Nul : 1

Justin Thomas

EUP-GLF-SPO-USP-43RD-RYDER-CUP---PREVIEWS
Photo AFP

› 28 ans

› 6e mondial (Q)

› 2e présence

Fiche générale :

  • 5 matchs
  • 4 victoires
  • 1 défaite
  • 4 points

Quatuor  

  • Victoire : 1
  • Défaite : 1
  • Nul : 0

4-balles

  • Victoires : 2
  • Défaite : 0
  • Nul : 0

Simple

  • Victoire : 1
  • Défaite : 0
  • Nul : 0 

Jordan Spieth

EUP-GLF-SPO-USP-43RD-RYDER-CUP---PREVIEWS
Photo AFP

› 28 ans

› 15e mondial (SC)

› 4e présence

Fiche générale : 

  • 14 matchs
  • 7 victoires
  • 5 défaites
  • 2 nuls | 8 points 

Quatuor 

  • Victoires : 2
  • Défaites : 1
  • Nuls : 2

4-balles

  • Victoires : 5
  • Défaite : 1
  • Nul : 0

Simple

  • Victoire : 0
  • Défaites : 3
  • Nul : 0
EUP-GLF-SPO-USP-43RD-RYDER-CUP---PREVIEWS
Photo AFP

Tony Finau

EUP-GLF-SPO-USP-43RD-RYDER-CUP---PREVIEWS
Photo AFP

› 31 ans

› 9e mondial (SC)

› 2e présence

Fiche générale : 

  • 3 matchs
  • 2 victoires
  • 1 défaite
  • 2 points

Quatuor 

  • Victoire : 0
  • Défaite : 0
  • Nul : 0

4-balles

  • Victoire : 1
  • Défaite : 1
  • Nul : 0

Simple

  • Victoire : 1
  • Défaite : 0
  • Nul : 0

Collin Morikawa

EUP-GLF-SPO-USP-43RD-RYDER-CUP---PREVIEWS
Photo AFP

› 24 ans

› 3e mondial (Q)

› Recrue


Patrick Cantley

EUP-GLF-SPO-USP-43RD-RYDER-CUP---PREVIEWS
Photo AFP

› 29 ans

› 4e mondial (Q)

› Recrue


Xander Schauffele

EUP-GLF-SPO-USP-43RD-RYDER-CUP---PREVIEWS
Photo AFP

› 27 ans

› 5e mondial (SC)

› Recrue


Scottie Scheffler

EUP-GLF-SPO-USP-43RD-RYDER-CUP---PREVIEWS
Photo AFP

› 25 ans

› 21e mondial (SC)

› Recrue


Harris English

EUP-GLF-SPO-USP-43RD-RYDER-CUP---PREVIEWS
Photo AFP

› 32 ans

› 11e mondial (SC)

› Recrue


Daniel Berger

EUP-GLF-SPO-USP-43RD-RYDER-CUP---PREVIEWS
Photo AFP

› 28 ans

› 16e mondial (SC)

› Recrue


Steve Stricker

EUP-GLF-SPO-USP-43RD-RYDER-CUP---PREVIEWS
Photo AFP

Capitaine

Assistants au capitaine : Fred Couples, Jim Furyk, Zach Johnson, Davis Love III, Phil Mickelson

*Q : Qualifié / SC : Sélection du capitaine

Europe

EUP-GLF-SPO-USP-43RD-RYDER-CUP---PREVIEWS
Photo AFP

Paul Casey

EUP-GLF-SPO-USP-43RD-RYDER-CUP---PREVIEWS
Photo AFP

› 44 ans

23e mondial (Q)

› Angleterre

› 5e présence

Fiche générale :

  • 12 matchs
  • 4 victoires
  • 3 défaites
  • 5 nuls | 6,5 points

Quatuor 

  • Victoire : 1
  • Défaite : 1
  • Nul : 0

4-balles

  • Victoire : 2
  • Défaite : 1
  • Nuls : 3

Simple

  • Victoire : 1
  • Défaite : 1
  • Nuls : 2 

Matt Fitzpatrick 

EUP-GLF-SPO-USP-43RD-RYDER-CUP---PREVIEWS
Photo AFP

› 27 ans

› 27e mondial (Q)

› Angleterre 

› 2e présence

Fiche générale : 

  • 2 matchs
  • 0 victoire
  • 2 défaites
  • 0 point 

Quatuor 

  • Victoire : 0
  • Défaite : 1
  • Nul : 0

4-balles

  • Victoire : 0
  • Défaite : 0 
  • Nul : 0

Simple

  • Victoire : 0
  • Défaite : 1
  • Nul : 0

Tommy Fleetwood

EUP-GLF-SPO-USP-43RD-RYDER-CUP---PREVIEWS
Photo AFP

› 30 ans

› 36e mondial (Q)

› Angleterre

› 2e présence

Fiche générale : 

  • 5 matchs
  • 4 victoires
  • 1 défaite 
  • 4 points

Quatuor 

  • Victoires : 2
  • Défaite : 0
  • Nul : 0

4-balles

  • Victoires : 2
  • Défaite : 0
  • Nul : 0

Simple

  • Victoire : 0
  • Défaite : 1
  • Nul : 0

Sergio Garcia

EUP-GLF-SPO-USP-43RD-RYDER-CUP---PREVIEWS
Photo AFP

› 41 ans

› 43e mondial (SC)

› Espagne

› 10e présence

Fiche générale : 

  • 41 matchs
  • 22 victoires
  • 12 défaites
  • 7 nuls | 25,5 pts

Quatuor 

  • Victoires : 10
  • Défaites : 4
  • Nuls : 3

4-balles

  • Victoires : 8
  • Défaites : 4
  • Nuls : 3

Simple

  • Victoires : 4
  • Défaites : 4
  • Nul :  

Tyrrell Hatton

EUP-GLF-SPO-USP-43RD-RYDER-CUP---PREVIEWS
Photo AFP

› 29 ans

› 19e mondial (Q)

Angleterre

› › 2e présence

Fiche générale : 

  • 3 matchs
  • 1 victoire
  • 2 défaites
  • 1 point

Quatuor 

  • Victoire : 0
  • Défaite : 0
  • Nul : 0

4-balles

  • Victoires : 1
  • Défaite : 1
  • Nul : 0

Simple

  • Victoire : 0
  • Défaite : 1
  • Nul : 0 

Rory McIlroy

EUP-GLF-SPO-USP-43RD-RYDER-CUP---PREVIEWS
Photo AFP

› 32 ans

› 15e mondial (Q)

› Irlande du Nord

› 6e présence

Fiche générale : 

  • 24 matchs
  • 11 victoires
  • 9 défaites
  • 4 nuls | 13 points

Quatuor 

  • Victoires : 5
  • Défaites : 4
  • Nul : 1

4-balles

  • Victoires : 4
  • Défaites : 3
  • Nuls : 2

Simple

  • Victoires : 2
  • Défaites : 2
  • Nul : 1 

Ian Poulter

EUP-GLF-SPO-USP-43RD-RYDER-CUP---PREVIEWS
Photo AFP

› 45 ans

› 49e mondial (SC)

› Angleterre

› 7e présence

Fiche générale : 

  • 22 matchs
  • 14 victoires
  • 6 défaites
  • 2 nuls | 15 points

Quatuor 

  • Victoires : 5
  • Défaites : 2
  • Nul : 0

4-balles

  • Victoires : 4
  • Défaites : 4
  • Nul : 1

Simple

  • Victoires : 5
  • Défaite : 0
  • Nul : 1 

Jon Rahm

EUP-GLF-SPO-USP-43RD-RYDER-CUP---PREVIEWS
Photo AFP

› 26 ans

› 1er mondial (Q)

› Espagne

› 2e présence

Fiche générale : 

  • 3 matchs
  • 1 victoire
  • 2 défaites 
  • 1 point

Quatuor 

  • Victoire : 0
  • Défaite : 0
  • Nul : 0

4-balles

  • Victoire : 0
  • Défaites : 2
  • Nul : 0

Simple

  • Victoire : 1
  • Défaite : 0
  • Nul : 0 

Lee Westwood

EUP-GLF-SPO-USP-43RD-RYDER-CUP---PREVIEWS
Photo AFP

› 48 ans

› 34e mondial (Q)

› Angleterre

› 11e présence

Fiche générale :

  • 44 matchs
  • 20 victoires
  • 18 défaites
  • 6 nuls | 23 points

Quatuor 

  • Victoires : 9
  • Défaites : 5
  • Nuls : 4

4-balles

  • Victoires : 8
  • Défaites : 6
  • Nuls : 2

Simple

  • Victoires : 3
  • Défaites : 7
  • Nul : 0 

Bernd Wiesberger

EUP-GLF-SPO-USP-43RD-RYDER-CUP---PREVIEWS
Photo AFP

› 35 ans

› 61e mondial (Q)

› Autriche

› Recrue


Viktor Hovland 

EUP-GLF-SPO-USP-43RD-RYDER-CUP---PREVIEWS
Photo AFP

› 23 ans

› 13e mondial (Q)

› Norvège

› Recrue


Shane Lowry 

EUP-GLF-SPO-USP-43RD-RYDER-CUP---PREVIEWS
Photo AFP

› 34 ans

› 40e mondial (SC)

› Irlande

› Recrue 


Padraig Harrington

EUP-GLF-SPO-USP-43RD-RYDER-CUP---PREVIEWS
Photo AFP

Capitaine

Assistants au capitaine : Luke Donald, Robert Karlsson, Martin Kaymer, Graeme McDowell, Henrik Stenson

*Q : Qualifié / SC : Sélection du capitaine