/misc
Navigation

Un match pour Francis Perron

Les joueurs des Gee-Gees d’Ottawa vont jouer pour leur coéquipier décédé

Francis Perron en était à sa cinquième campagne avec les Gee-Gees d’Ottawa.
Photo tirée de Facebook Francis Perron en était à sa cinquième campagne avec les Gee-Gees d’Ottawa.

Coup d'oeil sur cet article

Le décès de Francis Perron survenu samedi dernier après un match à Toronto a profondément affecté les troupiers des Gee-Gees d’Ottawa. Ils honoreront la mémoire de leur coéquipier lors d’un duel, samedi après-midi, contre l’Université Queens à Kingston.

• À lire aussi: Un footballeur québécois perd la vie après une partie universitaire en Ontario

Un match hautement émotif est à prévoir puisque l’étudiant en génie mécanique semblait être apprécié de tous. 

L’entraîneur-chef, Marcel Bellefeuille, a mentionné publiquement jeudi que c’était un moment très difficile à vivre pour les joueurs et la famille du joueur de ligne défensive.

Le dirigeant a assuré que la santé mentale des joueurs était la priorité de son programme. Après qu’il eut demandé à ses joueurs ce qu’ils désiraient faire pour Francis, les athlètes ont émis le souhait de disputer la partie face à Queens.

Francis Perron, un joueur de cinquième saison, sera honoré avant la rencontre lors d’une minute de silence, et tous les joueurs des Gee-Gees porteront son numéro sur leur casque. Le chandail de match du plaqueur défensif sera bien visible près du banc des joueurs. 

Drame malheureux

On s’interroge beaucoup sur les circonstances du décès de l’athlète âgé de 25 ans. Tout ce que l’on sait, c’est que Perron est décédé peu après la partie de samedi dernier face à l’Université de Toronto. 

Ses parents, Annie Simard et Michel Perron, ont mentionné cette semaine qu’ils avaient été informés que leur fils avait eu un malaise après la rencontre. À l’hôpital, on a constaté qu’il avait fait un arrêt cardiaque et il n’a pu être réanimé.  

Avenir brillant

Le Sherbrookois faisait partie de cette catégorie d’étudiants-athlètes qui se distinguent autant sur le terrain que dans les salles de classe. 

Il a été élu à plus d’une reprise sur l’équipe d’Étoiles académiques canadiennes pour ses performances au football et dans ses études en génie mécanique.

Le Sherbrookois semblait toujours attirer le succès partout où il passait.
Photo Twitter, Gee-Gees d'Ottawa
Le Sherbrookois semblait toujours attirer le succès partout où il passait.

Le jeune homme a joué tout son football dans la région de l’Estrie avant d’opter pour Ottawa pour ses études universitaires. 

Que ce soit à l’école de la Montée au primaire, avec les Patriotes de l’école du Phare au secondaire ou au cégep de Sherbrooke où il a remporté le Bol d’Or et le titre de joueur défensif de l’année, il semble que le succès n’était jamais bien loin de Francis Perron.

Le futur ingénieur devait obtenir son diplôme dans huit mois, il faisait un stage dans une usine de Brompton où un poste
l’attendait déjà. 

Sociofinancement

Un ancien coéquipier de Perron avec les Gee-Gees, Raphaël Gagné, a lancé une campagne de sociofinancement en mémoire du joueur disparu. 

Le but de la campagne est d’aider la famille de l’athlète et de sa conjointe, mais également d’instaurer une bourse scolaire au nom de Francis Perron pour les étudiants qui se démarquent dans les domaines sportif et académique à l’Université d’Ottawa.

Après seulement trois jours, la somme accumulée est de 26 000 $ sur un objectif de 100 000 $.