/news/coronavirus
Navigation

Manifestation antivaccin devant une école de Québec: la loi adoptée jeudi est déjà bafouée

François Amalega Bitondo (à droite)
Capture d'écran, Facebook François Amalega Bitondo (à droite)

Coup d'oeil sur cet article

Le militant antivaccin François Amalega Bitondo pourrait recevoir un constat d’infraction d’au moins 1000 dollars pour s’être rendu, vendredi, devant l’école Joseph-François-Perreault, à Québec, pour distribuer des documents aux enfants.

• À lire aussi: La loi pour repousser les manifestations en lien avec les mesures sanitaires adoptée

• À lire aussi: Manifestations contre les mesures sanitaires: le projet de loi décrié par la Ligue des droits et libertés

L’Assemblée nationale a adopté jeudi un projet de loi visant à interdire les manifestations antivaccin à moins de 50 mètres des écoles, des garderies et des hôpitaux. 

Moins de 24 heures plus tard, l’individu était présent devant l’établissement scolaire « à moins de 50 mètres », selon ses propres paroles. Des écoliers se rendaient à ce moment à la manifestation pour le climat qui se tenait simultanément un peu partout.

Des aveux

Dans une vidéo de 25 minutes, il affirme qu’il est prêt à en subir les conséquences. Des professeurs lui ont demandé de quitter les lieux à de nombreuses reprises. La police est également intervenue.

« On essaye de rencontrer des jeunes pour leur expliquer ce qui se passe en réalité. Les gens ne sont pas morts de la COVID, mais de maltraitance criminelle », a-t-il mentionné en parlant du CHSLD Herron.

Malgré la réprobation des gens sur place, François Amalega Bitondo a persisté.

« On veut sensibiliser les enfants. On est à moins de 50 mètres. On ne respecte pas le décret dictatorial et fantaisiste d’un gouvernement qui raconte n’importe quoi. »

Une amende

La police de Québec affirme avoir eu un problème avec un individu. Un constat d’infraction n’a pas été donné sur-le-champ, mais l’analyse du dossier pourrait mener à une infraction et à un constat de 1000 $, a précisé le porte-parole David Poitras.

Le militant et d’autres comparses se sont récemment rendus devant l’école Robert-Gravel, dans le secteur Mile End du Plateau-Mont-Royal.

Les policiers ont alors donné une contravention à M. Amalega Bitondo, qui les collectionne. Il aurait amassé 35 500 $ de contraventions depuis le début de la pandémie.

À voir aussi     

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres