/entertainment/shows
Navigation

Une pâle copie

Cher Evan Hansen est maintenant à l’affiche

Dear Evan Hansen
Photo courtoisie, Universal Pictures Malgré son talent, Ben Platt ne réussit pas à être crédible dans la peau d’un adolescent dans le film Cher Evan Hansen, de Stephen Chbosky.

Coup d'oeil sur cet article

On a gardé les principales chansons, les personnages, les grandes lignes de l’intrigue... mais malheureusement, l’âme de Cher Evan Hansen s’est perdue entre les planches de Broadway et les écrans de cinéma où la comédie musicale atterrit ce week-end. 

Evan Hansen est un adolescent paralysé par de graves troubles anxieux. Mais du jour au lendemain, il devient le centre d’attention de son école secondaire en se faisant passer pour le meilleur ami d’un camarade de classe s’étant enlevé la vie. Il profitera de cet imbroglio pour se rapprocher de la famille endeuillée, s’inventant au passage une amitié entière avec ce pur inconnu. 

Certes, la prémisse est aussi problématique qu’elle l’est sur Broadway depuis qu’elle s’y est installée en 2016. Mais ce n’est pas le plus grand problème de l’adaptation cinématographique auquel on a ici droit. 

D’abord, il y a Ben Platt qui enfile à nouveau les habits – et le plâtre – du rôle dont il a été l’initiateur. Sur papier, il était tout désigné pour porter Evan Hansen vers de nouveaux publics par le truchement du cinéma, comme en fait foi le prix Tony que le spectacle lui a valu par le passé. 

Le hic ? Les années ont passé. Et c’est non pas un adolescent ni même un jeune adulte qui évolue à l’écran, mais un homme âgé de 27 ans qui s’est présenté sur le plateau de tournage. Sur scène, ça aurait pu passer, puisque ce médium tend à pardonner plus facilement les écarts d’âge entre les acteurs et leurs alter ego fictifs. Mais la caméra, elle, ne pardonne pas. 

Manque de nuances

Même chose pour son jeu, qui semble davantage destiné aux planches qu’à la caméra. Ben Platt a visiblement transposé sa démarche et ses tics directement de la scène à l’écran, sans y apporter des nuances cruciales. 

Heureusement que les chansons, piliers inébranlables de Cher Evan Hansen, conservent ici toute leur force et leur charge émotive. Que ce soit pour Waving Through a Window, Sincerely, Me ou encore You Will Be Found, on se laisse à nouveau porter par ces mélodies qui nous ont immédiatement séduit lors de notre première écoute, il y a quelques années.  

Cher Evan Hansen 

★★ 1⁄2

  • Un film de Stephen Chbosky
  • Avec Ben Platt, Amy Adams et Julianne Moore.