/opinion/columnists
Navigation

Evergrande et la chute de l’économie chinoise

Evergrande et la chute de l’économie chinoise
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

Les problèmes d’Evergrande marquent-ils le début d’une contraction de l’économie chinoise ? Depuis 40 ans, divers problèmes politiques et économiques font craindre un grave recul, voire un effondrement de l’économie chinoise. 

Pourtant, jusqu’à présent une telle catastrophe n’est jamais survenue. Il est peu probable que la lourde dette d’Evergrande entraîne la chute de l’économie chinoise. En revanche, les difficultés de la compagnie marquent le passage inéluctable de la Chine à un nouveau type de croissance économique moins basée sur l’expansion des villes. Surtout, étant donné la mouvance totalitaire du gouvernement de Xi Jinping, les difficultés de la compagnie laissent présager un interventionnisme encore plus grand du Parti communiste chinois, pour le plus grand malheur de l’économie chinoise.

1. Quel genre de compagnie est Evergrande ?

Evergrande est un gigantesque conglomérat chinois qui a été fondé en 1996. La compagnie, qui a fait fortune dans la construction de logements à bas prix, s’est diversifiée dans plusieurs autres activités comme le tourisme, la santé, le sport et l’alimentation. La compagnie, qui a enregistré des ventes de plus de 100 milliards de dollars américains en 2020, traîne une dette de plus de 300 milliards de dollars. Elle a de la difficulté à rencontrer ses paiements, ce qui laisse soupçonner qu’elle pourrait faire faillite et entraîner dans son sillon une partie de l’économie de la Chine.

2. Pourquoi Evergrande est-elle en difficulté ?

Deux raisons principales expliquent les problèmes de la compagnie. D’abord, les belles années de la construction de logements sont probablement derrière. En 1980, environ 80 % des Chinois habitaient la campagne et 20 % les villes. Cette proportion s’est inversée. L’exode rural est pratiquement terminé. Les besoins de construction de logements neufs sont donc bien moins considérables qu’auparavant. Ensuite, le gouvernement impose des mesures de plus en plus draconiennes pour juguler la spéculation sur les logements. En effet, avec des augmentations de prix annuelles de plus de 10 % par an, les logements sont depuis longtemps d’excellents placements.

3. Les problèmes de la compagnie sont-ils uniquement d’ordre économique ?

Il est probable que les problèmes de la compagnie sont aussi d’ordre politique. Xi Jinping mène depuis plusieurs années une lutte acharnée contre la corruption. Cette lutte a surtout atteint les ennemis de Xi Jinping dans le Parti. La nouvelle vague de lutte contre la corruption vise les grandes entreprises privées qui sont accusées de ne pas assez redistribuer leurs profits et d’être dirigées par la « classe capitaliste ». Ces nouvelles pressions sur les entreprises font penser aux prises de contrôle du secteur privé par le Parti communiste chinois dans les années 50. Une telle politique serait conforme à la renaissance maoïste voulue par Xi Jinping. 

4. Est-ce que la chute d’Evergrande est envisageable ?

Près de 70 % de l’épargne des Chinois est placée dans l’immobilier. Étant donné les catastrophes personnelles que provoquerait la faillite d’Evergrande, catastrophes dont le gouvernement serait ultimement tenu responsable, il est peu probable que la compagnie soit abandonnée à son sort.

5. Pourquoi les nouvelles politiques de Xi menacent-elles l’économie chinoise ?

Dans les années 1980, Deng Xiaoping avait tenté de libérer son pays de la bureaucratie communiste tatillon et de son contrôle économique. Un meilleur contrôle des grandes multinationales chinoises amoindrirait leur influence politique, ce qui n’est pas pour déplaire à Xi. Mais en même temps, un tel contrôle augmentera le rôle du Parti dans l’économie, au point où une trajectoire similaire à celle de l’URSS est envisageable.