/sports/racing
Navigation

La retraite pour Karol Ann Canuel

Elle termine avec une 31e place au mondial

Karol-Ann Canuel
Photo courtoisie À sa dernière course en carrière, Karol Ann Canuel (à droite) a contribué à l’excellente 6e place de sa coéquipière, Alison Jackson.

Coup d'oeil sur cet article

Karol Ann Canuel a conclu sa carrière de plus de 10 ans sur la scène internationale en prenant le 31e rang de la course sur route du championnat mondial, samedi, en Belgique.

La double olympienne et porte-couleur de la formation SD Worx a apprécié cette dernière sortie avec l’élite. «Ce fut une belle journée et j’ai pu voir toutes mes coéquipières qui roulaient avec leur équipe nationale, a raconté Canuel. C’était vraiment cool de voir l’appui de la foule lors du dernier parcours. J’y ai pensé un peu pendant la course, que je donnais mes derniers coups de pédale.»

Âgée de 33 ans et désirant fonder une famille, Canuel a jugé que le moment était venu de quitter le cyclisme pour amorcer le prochain chapitre de sa vie. «J’ai connu une belle carrière et je quitte l’esprit en paix. C’est ma décision de quitter et c’est de cette façon que je voulais terminer ma carrière. Je ne pars pas parce que je n’ai plus d’équipe ou en raison d’une blessure.»

«Je veux fonder une famille et je ne voulais pas le faire en poursuivant ma carrière, [en poursuivant] celle dont la meilleure performance au championnat mondial est une 6e place à la course sur route en 2018. J’aime encore le sport et l’entraînement, mais je ne veux plus prendre de risques. Le cyclisme est un sport dangereux et j’ai subi plusieurs blessures au cours de ma carrière. Pour connaître du succès, tu dois être à 100 pour cent et prendre des risques. Je ne prenais plus de risques.»

Canuel a fait sa marque en remportant l’or à trois reprises au contre la montre en équipe au championnats mondiaux 2014, 2015 et 2016. Cette épreuve a été rayée de l’horaire après le mondial 2018 au profit d’une course mixte.

«Ces trois victoires au mondial ont été les moments les plus importants de ma carrière, a-t-elle souligné. Ma victoire sur route au championnat canadien 2019 a aussi été un beau moment. J’ai apprécié porter le maillot de championne canadienne pendant un an. Mes participations aux Jeux de Rio en 2016 et de Tokyo cet été font aussi partie de mes meilleurs moments en carrière.»

Cette victoire au national en 2019 était d’autant plus méritoire que Canuel s’était fracturé la clavicule quelques semaines plus tôt. En plus de son titre sur route, la coureuse native d’Amos a remporté l’or au contre la montre des championnats canadiens de 2015 et 2017.

Le mondial 2014 a été fort en émotions pour la coureuse. En plus de son titre mondial, elle a pris le 6e rang au contre la montre individuel. Impliquée dans un violent accident, elle a subi une fracture du bassin lors de l’épreuve sur route, elle qui s’était fracturé la vertèbre C6 quelques mois plus tôt.

Canuel devait initialement se retirer en 2020, mais le report des Jeux de Tokyo l'a fait repousser sa décision. «Parce que j’étais déjà qualifiée pour les Jeux, ce fut une décision facile [à prendre] de continuer. J’ai eu droit à une année de bonus. Je suis vraiment contente de ma course sur route (16e place) à Tokyo. Je me sentais super bien, mais toutes les filles atteignent leur sommet pour les Olympiques et c’est difficile d’obtenir un gros résultat.»

Après quelques semaines de repos en Europe, Canuel prévoit s’établir au Québec pour la suite.