/opinion/columnists
Navigation

Laissez les enfants en paix

FD-MANIFESTATION-ANTIVACCIN
Photo Agence QMI, Maxime Deland L’opposition aux mesures sanitaires doit s’exprimer autrement que par des manifestations aux abords des écoles.

Coup d'oeil sur cet article

Donc, le gouvernement a finalement adopté une loi pour encadrer les manifs antivax aux abords des écoles, des garderies et des hôpitaux, ainsi que des centres de vaccination et de dépistage.  

Il sera interdit de manifester contre les mesures sanitaires et les vaccins à moins de 50 mètres de ces établissements.

LIBAAAAAAAAARTÉ !

Savez-vous quel organisme est contre cette loi ?

La Ligue des droits et libertés. 

« L’école est un lieu de savoir où s’exerce le droit à l’éducation, dit la Ligue. Il s’agit d’un endroit où l’enfant a le droit d’être exposé à des points de vue contradictoires, que ceux-ci soient enseignés en classe ou non. »

Un : depuis quand les trottoirs situés en face des écoles sont-ils considérés comme des « lieux de savoir » ?

Deux : cette position serait compréhensible si les manifestants antivax se contentaient de distribuer des tracts aux passants, expliquant leur point de vue.

Mais ce n’est pas ce qu’ils font : ils haranguent les enfants avec un porte-voix !

Sophie et Richard ne sont pas bons aux fourneaux, mais ils savent cuisiner leurs invités! Invitez-vous à la table de Devine qui vient souper? une série balado originale.

Que dirait madame Alexandra Pierre, la présidente de la Ligue des droits et libertés, si je me pointais devant chez elle tous les matins et que je criais des sottises pendant des heures dans un porte-voix – à l’effet que la Terre est plate, ou que l’organisme qu’elle dirige sert de paravent à un réseau de pédophiles cannibales venus de la planète Krypton ?

Dirait-elle : « Oh, que c’est chouette d’être ainsi exposé à un point de vue qu’on ne m’a pas appris à l’école » ?

Pas sûr.  

À un moment donné, c’est bien beau, les droits et libertés, mais les enfants ont aussi le droit d’aller à l’école sans être emmerdés par une bande de coucous !

PARLER DES DEUX CÔTÉS DE LA BOUCHE

Claire Samson, du Parti conservateur du Québec, s’est abstenue de voter lorsqu’est venu le temps d’adopter cette loi à l’Assemblée nationale. 

Pas étonnant. 

Sur tout ce qui touche de près ou de loin au vaccin, son parti ne cesse de souffler le chaud et le froid. 

Le chef, Éric Duhaime, est doublement vacciné (ce qu’il est très fier de dire aux provaccins, afin de ne pas passer pour un coucou à leurs yeux), mais refuse d’encourager ses membres à se faire vacciner (afin d’attirer le maximum de coucous dans son parti). 

Bref, il n’est ni pour ni contre la coucounerie, bien au contraire. 

S’abstenir de voter sur la loi encadrant les manifs, comme l’a fait le PCQ, c’est la position pissou par excellence.

Tu ne prends pas position, tu ne t’aliènes personne et tu gardes toutes les portes ouvertes.  

Moi, si j’étais un antivax, je détesterais autant Duhaime que Legault. 

Maxime Bernier, au moins, est cohérent.

Duhaime, lui, est comme le chef d’un parti végétarien qui mangerait de la viande.

QUAND L’ÉGOÏSME TUE

Il y a quelques jours, un homme de 65 ans qui était suivi pour de graves problèmes au cerveau a décidé de continuer à conduire son automobile malgré tout, car c’était « son droit ».

Résultat : suite à un malaise, il a tué une mère et ses deux enfants. 

Jamais cet homme n’a pensé que son irresponsabilité et son égoïsme mettaient les autres en danger et menaçaient leur droit de vivre.