/finance
Navigation

Le dossier du baseball majeur à Montréal bouge

Une rencontre importante pourrait avoir lieu très bientôt à Tampa Bay, en Floride

Pierre Fitzgibbon
Photo Olivier Bourque Pierre Fitzgibbon, ministre de l’Économie du Québec (à gauche), participait hier à une annonce touchant le centre-ville de Montréal en compagnie de Michel Leblanc, président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain.

Coup d'oeil sur cet article

Ceux qui s’ennuient de leurs Z’amours peuvent commencer à espérer. Le dossier du retour du baseball majeur à Montréal s’active sur plusieurs fronts et si le projet présenté est rigoureux, Québec sera de la partie.

• À lire aussi: Stade de baseball: les Québécois ne veulent pas d’argent public dans le projet

• À lire aussi: Expos Fest: une mise aux enchères à faire rêver les nostalgiques

Selon nos sources, une annonce pourrait avoir lieu après les élections municipales du 7 novembre quant au mariage des Expos et des Rays, qui joueraient tantôt à Tampa, tantôt dans la métropole, en garde partagée. 

Une rencontre importante devrait avoir lieu très bientôt dans la ville floridienne pour finaliser l’annonce. 

Toujours en discussions 

Autre point majeur, le financement du stade qui serait construit au Bassin Peel est toujours en discussions avec Québec. Claridge, la société en investissement de Stephen Bronfman, s’était d’ailleurs inscrite au registre des lobbyistes au printemps dernier. 

« On sait que Stephen Bronfman et Pierre Boivin, c’est leur projet, ils travaillent très fort sur plusieurs fronts, notamment sur le côté socialement acceptable, ça, c’est leur travail », a souligné le ministre de l’Économie, Pierre Fitzgibbon, en entrevue au Journal en marge d’une annonce sur Montréal. 

« Mais du côté du gouvernement, nous avons encore des discussions à haut niveau sur ce que nous serions prêts à faire et qui serait rigoureux par rapport à l’argent de la communauté, l’argent des citoyens du Québec », a poursuivi M. Fitzgibbon. 

Quel serait l’apport du gouvernement ? Une subvention, un prêt pardonnable ? Le ministre n’a pas voulu détailler la teneur des discussions. 

« On a plusieurs scénarios, il est encore trop tôt pour en parler. Le gouvernement est prêt à faire quelque chose, est-ce que ce sera suffisant pour le groupe de M. Bronfman, c’est encore à déterminer. Mais c’est un projet intéressant », a indiqué M. Fitzgibbon. 

Même si l’idée de voir Québec investir dans un stade risque de rebuter certains Québécois, il faut savoir que l’État s’implique généralement dans ce type d’infrastructure, notamment aux États-Unis.

Un autre front a été ouvert lors des derniers mois auprès de la communauté d’affaires de Montréal. 

Le président de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain (CCMM), Michel Leblanc, a créé des ponts avec Tampa Bay. 

« J’ai eu des échanges avec mes homologues en Floride pour voir comment on pourrait créer de meilleures synergies entre nos deux bases d’affaires. On se pose la question, comment on pourrait aller au-delà d’une équipe de baseball partagée et éventuellement avoir une relation économique », a relaté M. Leblanc. 

Volonté politique

Selon lui, les discussions sont encore à une étape préliminaire, mais il croit que la prochaine mairesse ou le prochain maire devra continuer à pousser le dossier. 

« J’entends actuellement que les gens font un travail sérieux. Mais le retour du baseball, ça doit demeurer une volonté politique », affirme M. Leblanc. 

À voir aussi