/entertainment/events
Navigation

Les musées québécois satisfaits de la saison

Musée
Photo Didier Debusschère L’exposition d’œuvres originales de Picasso au Musée national des beaux-arts du Québec.

Coup d'oeil sur cet article

Malgré les nombreuses mesures et restrictions sanitaires, les musées québécois se disent satisfaits de l’achalandage de la dernière saison estivale. Si l’on compare à l’été pandémique précédent, deux fois plus d’amateurs d’art et de culture ont visité les principaux musées de la province entre juin et septembre.

« Cela a été un été somme toute positif, au-delà de nos espérances compte tenu du contexte, affirme Stéphane Laroche, président-directeur général du Musée de la civilisation de Québec où la capacité maximale de 1265 visiteurs quotidiens a été atteinte tout l’été. Comme les musées n’ont pas à se soumettre à l’application du passeport vaccinal, c’est un signal positif très rassurant pour la population : la Santé publique, qui est rigoureuse dans son approche, affirme que les musées sont des lieux sécuritaires. »

Le Musée national des beaux-arts du Québec, où l’exposition sur Picasso a attiré les foules, a enregistré cet été plus de 115 000 entrées. 

« C’est bien meilleur que l’été dernier, affirme la directrice des communications et du marketing, Sophie Lemelin. Nous avons été en mode observation et flexibilité tout l’été. Au départ, nous ne voulions pas nous rendre au maximum de la jauge permise, car nous voulions voir le comportement des visiteurs et nous assurer qu’ils se sentent à l’aise chez nous. »

Ces jauges de visiteurs quotidiens permis font partie des restrictions sanitaires imposées aux musées du Québec. Elles sont calculées en fonction des mètres carrés des surfaces d’exposition et de circulation de chacun des établissements et changent au gré des recommandations sanitaires.

Réappropriation

Le Musée des beaux-arts de Montréal parle aussi d’un été relativement satisfaisant dans le contexte actuel, bien que son directeur général adjoint, Yves Théorêt, voyait plus grand pour l’exposition Riopelle. Celle-ci a tout de même accueilli 100 000 visiteurs en pleine pandémie (du 11 février au 8 septembre). 

« Ce qui est bien, c’est que les gens d’ici se sont réapproprié les musées québécois », ajoute-t-il.

Les musées du Québec ont effectivement vu leur achalandage estival se composer principalement de visiteurs d’ici. Au Musée de la civilisation de Québec, par exemple, 40 % des visiteurs provenaient de la ville même, 25 % de Montréal et 35 % des autres régions du Québec.

Au Musée McCord, les mois d’août et de septembre ont atteint 80 % de l’achalandage habituel pré-COVID. 

« Cela est au-delà de nos projections, explique Pascale Grignon, directrice, marketing, communications et expérience visiteur. Avec l’arrivée des touristes ontariens et américains à la mi-juillet, nous avons eu de très bons mois et l’exposition “Dior” attire beaucoup de gens. »

« Si l’été 2020 a été catastrophique au Musée Pointe-à-Callière, celui de 2021 nous a fait du bien », affirme Marie-Josée Robitaille, directrice des communications et du marketing. Le 50 % de la billetterie atteint cet été – représentant plusieurs journées à 1000 clients, nombre maximum permis – était composé d’une population locale en début d’été, puis de nombreux Ontariens en août. Les visiteurs français se font aussi de plus en plus nombreux. 

Quelques chiffres 

Musée de la civilisation de Québec

  • Plus de 95 000 visiteurs du 23 juin au 6 septembre 2021.
  • Moyenne de 1265 visiteurs par jour : le double de la fréquentation de l’été 2020.
  • Avant la pandémie, le musée accueillait entre 2600 et 2800 visiteurs quotidiennement.

Musée McCord

  • De juin à septembre 2021 : un achalandage 4 fois plus important que pour l’été 2020.
  • Mois de juin et début de juillet : environ 50 % de l’achalandage habituel (pré-COVID)
  • Mois d’août et septembre : 80 % d’un achalandage habituel.

Musée national des beaux-arts du Québec 

  • Environ 100 visiteurs à l’heure tout l’été.
  • Le musée a atteint 360 000 visiteurs, s’approchant de sa cible annuelle de 400 000 visiteurs.

Musée des beaux-arts de Montréal :

  • 51 038 visiteurs du 24 juin au 5 septembre.
  • 135 visiteurs à l’heure cet été (soit 1\6 du potentiel de l’exposition Riopelle)
  • Entre 80 % et 100 % de la capacité de la jauge permise atteinte cet été.

Musée Pointe-à-Callière

  • 50 % de la billetterie atteint cet été, dont plusieurs journées à 1000 clients.