/news/currentevents
Navigation

Une dizaine d’arrestations lors d’un méga-party à Halifax

Coup d'oeil sur cet article

Une dizaine de jeunes ont été arrêtés et de nombreux autres ont été mis à l’amende à la suite d’une gigantesque fête d’étudiants de l’Université Dalhousie dans les rues d’Halifax, qui s’est tenue samedi, jusqu’à tard dans la nuit.

La police régionale d’Halifax a expliqué, dimanche matin, être intervenue «pour un grand party hors de contrôle réunissant des milliers de personnes dans la rue».

Neuf hommes et une femme, tous d’âge adulte, ont été arrêtés pour ivresse sur la voie publique lors de la fête qui avaient pris des proportions monstres sur la rue Jennings. De nombreuses amendes ont aussi été distribuées, notamment pour consommation d’alcool en public.

La fête s’est tenue malgré les mesures sanitaires en vigueur, qui n’ont pas découragé les étudiants. Sur place, certains avaient installé des pancartes où on pouvait lire «Relax, we’re doubled vaxx» (Relaxez, nous sommes doublement vaccinés).

L’Université Dalhousie avait d’ailleurs envoyé un courriel à ses étudiants vendredi pour les sensibiliser à la «sécurité de la communauté.»

«L’Université a été informée que de larges fêtes non autorisées se préparent sur le campus au cours des prochains», peut-on lire dans le communiqué.

«Malgré que nous comprenons le désir de socialiser entre amis, nous sommes toujours en pleine pandémie de COVID-19, et les cas sont en hausse. De grands rassemblements sur le campus, ou à l’extérieur de celui-ci, posent des risques élevés pour la communauté, les voisins, et pour chacun d’entre nous», avait ajouté l’organisation.

L’université a alors annoncé dimanche après-midi que des mesures disciplinaires seraient prises contre les étudiants impliqués, des sanctions qui pourraient aller de la formation obligatoire à la suspension voire l’expulsion de l’établissement.

«Nous sommes très déçus par le comportement déplorable et imprudent des étudiants qui ont organisé et participé à de grandes fêtes de rue non autorisées et illégales près du campus», a-t-il indiqué l’université dans un communiqué partagé sur Twitter.

Ce n’est pas la première fois que cette fête de la rentrée, à l’Université Dalhousie, se retrouve à déborder dans les rues d’Halifax, des événements similaires s’étant tenus lors des années passées.