/news/society
Navigation

Concours pour gagner un terrain: engouement inattendu pour un petit village

Sainte-Apolline-de-Patton fait tirer un terrain pour accueillir une jeune famille et sauver son école.

Sainte-Apolline-de-Patton
Photo Simon Baillargeon Donald Veilleux, de la Corporation de développement économique de la MRC de Montmagny, est sur le terrain de 32 000 pieds carrés qui sera offert au gagnant du tirage, à Sainte-Apolline-de-Patton.

Coup d'oeil sur cet article

L’initiative d’une petite municipalité au cœur du parc des Appalaches de donner un terrain pour accueillir une jeune famille et ainsi sauver son école primaire a atteint une popularité inattendue et suscite maintenant un intérêt hors des frontières du Québec. 

Le village de Sainte-Apolline-de-Patton, situé à une trentaine de kilomètres au sud de Montmagny, fait tirer un terrain de 32 000 pieds carrés et offre, comme deuxième prix, la location d’une maison pour un an. 

Le concours, qui se termine demain, a contre toute attente remporté un vif succès avec 214 participants enregistrés en date de mardi. Plus étonnant encore, une dizaine d’inscriptions proviennent du Brésil. La nouvelle a même eu des échos sur le continent africain, où une personne du Cameroun a pris la peine d’écrire un courriel pour témoigner de son intérêt. Une femme de la Saskatchewan a aussi téléphoné directement à Sainte-Apolline-de-Patton.

« Un employé de la MRC de Montmagny est d’origine brésilienne, il a partagé l’information sur les réseaux sociaux et un magazine a publié un article », raconte Donald Veilleux, de la Corporation de développement économique de la MRC de Montmagny (CDEMM). Surpris, M. Veilleux attendait de « 20 à 25 candidatures ».

Seules les jeunes familles avec au moins un enfant d’âge scolaire ou préscolaire se qualifient. Il faut remplir un formulaire et expliquer pourquoi on souhaite habiter Sainte-Apolline-de-Patton. « On vise les jeunes familles, des gens qui veulent vraiment faire un nouveau projet de vie », précise M. Veilleux. 

Besoin de sang neuf

L’arrivée de ces nouveaux résidents permettrait de sauver l’école primaire, qui doit avoir au moins six élèves de premier cycle et autant de deuxième cycle. Il manque cependant trois élèves au premier cycle cette année. Le village profite « d’une année transitoire », mais le temps file. 

« On a déjà une population vieillissante, alors on veut marquer un tournant », avance le maire, Bruno Gagné, heureux de voir l’engouement pour son patelin. 

« Ces candidatures-là, on ne veut pas les laisser aller. Ceux qui ne gagneront pas, on veut quand même leur parler et leur offrir autre chose. Pas juste à Sainte-Apolline, mais dans la MRC au complet. On vise que les gens s’établissent ici à long terme. » 

Plusieurs incitatifs financiers sont aussi inclus avec le terrain. Le gagnant doit en retour y construire une maison dans les 18 mois et y rester pendant cinq ans. 

Une fois les nombreuses candidatures épluchées, les plus intéressantes seront conviées dans la région pour y découvrir les attraits. À la suite de ces rencontres, un tirage sera fait parmi les derniers participants en lice. 

Deux prix convoités  

Un terrain de 32 000 pieds carrés  

  • Taxes municipales et scolaires remboursées les cinq premières années    
  • Droit de mutation remboursé   
  • Acte notarié remboursé  
  • Le gagnant doit construire une maison dans les 18 mois et y rester pendant cinq ans    

Location gratuite d’une maison pendant 12 mois  

  • Le gagnant doit s’engager à y rester durant au moins un an