/news/education
Navigation

Pensionnats autochtones: l'Ontario reverra ses cours d'histoire

different books lying on table in library
Photo Adobe Stock

Coup d'oeil sur cet article

L’Ontario intègrera un volet sur les pensionnats autochtones et tout un pan de l’histoire liée aux Premières Nations, aux Métis et aux Inuits dans son programme d’enseignement primaire et secondaire.

• À lire aussi: Veillée de la Journée nationale de la vérité et de la réconciliation émouvante

La province en a fait l’annonce mercredi, en collaboration avec ses partenaires autochtones, les aînés et les gardiens du savoir traditionnel, à la veille de la Journée nationale de la vérité et de la réconciliation.

Ainsi l’enseignement de l’histoire des peuples autochtones du Canada sera obligatoire et tiendra compte des lacunes dans l’enseignement des 1ere, 2e et 3e années du primaire, d’ici septembre 2023. Une échéance fixée en reconnaissant l’urgence d’intégrer ce contenu dans l’apprentissage.

Le nouveau programme sera établi avec les partenaires autochtones pour mieux dépeindre l’héritage intergénérationnel que portent les familles autochtones et devrait fournir une meilleure compréhension, au sein du système d’éducation de l’Ontario, des réalités autochtones.

Ce travail s’appuie sur la première phase des révisions du curriculum de l’Ontario en réponse aux appels à l’action de la Commission de vérité et réconciliation, qui ont été mis en œuvre en 2018. Pour l’année 2021-2022, 23,96 millions $ sont consacrés à l’éducation autochtone. L’Ontario a par ailleurs renforcé cet engagement cette semaine. Le financement pluriannuel s’accroîtra pour appuyer la durabilité des organismes partenaires.

À l’heure actuelle, le curriculum de la province comprend un programme-cadre pour les études sociales de la 4e à la 6e année, et d’histoire des premier, deuxième et troisième secondaires.

«L’éducation est une composante essentielle de la réconciliation, et nous nous réjouissons de ce partenariat de collaboration avec l’Ontario qui nous permettra de créer, de renforcer et de prioriser le contenu et l’apprentissage autochtones dans les écoles de l’Ontario», a souligné Joanne Meyer, cheffe de l’exploitation de la nation Métis de l’Ontario.

«Il est important pour tout enfant inuit de l’Ontario de se voir représenté dans le curriculum. Grâce au travail important du Uqausilirijiit Circle et au soutien de la province, nous sommes extrêmement fiers d’inclure l’inuktitut comme option dans le programme-cadre de langues autochtones», a poursuivi Amanda Kilabuk, directrice administrative, Tungasuvvingat Inuit.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.