/news/society
Navigation

Boucar Diouf président d’honneur du prochain congrès de l’ACFAS

6000 congressistes seront attendus à Québec en mai 2022

Boucar Diouf président d’honneur du prochain congrès de l’ACFAS
Photo d'archives, Simon Clark

Coup d'oeil sur cet article

Boucar Diouf sera le président d’honneur du 89e congrès de l’ACFAS, qui se tiendra en mai prochain à l’Université Laval et qui espère accueillir plus 6000 participants dans une formule hybride.

L’Université Laval reçoit pour une 20e fois le congrès de l’ACFAS, plus grand congrès scientifique francophone au monde. Sa tenue est d’autant plus importante que la science a occupé une place importante dans la société depuis les 18 derniers mois.

Le choix de Boucar Diouf était naturel pour la direction de l’ACFAS, qui a souligné son travail de vulgarisateur scientifique et sociétal. Biologiste, océanographe, animateur, humoriste et auteur, ce dernier s’est dit heureux de s’associer au congrès, «haut lieu de rencontres humaines et de partage de savoir».

«L’ACFAS, c’est 4000 personnes qui convergent vers un endroit et qui partage le savoir. C’est la convergence de 4000 porteurs de lanterne pour éclairer. Avec les médias sociaux, on assiste à une radicalisation où chacun fait sa recherche. [...] C’est important d’amener ces porteurs de lanterne qui éclairent ceux qui sont dans la pénombre», a souligné le président d’honneur.

M. Diouf offrira lui-même une conférence accessible au grand public lors du congrès.

Présent à la conférence de presse du dévoilement de cette 89e édition du congrès de l’ACFAS, le maire Régis Labeaume s’est réjoui de voir un événement de cette ampleur s’arrêter à nouveau à Québec, rappelant l’importance de la science sur nos vies.

«Pour ceux et celles qui pensent que dans une ville, on ne s’occupe que de vidange et de neige, je vous dirai que la science et la connaissance sont importantes de plus en plus dans une communauté comme la nôtre», a-t-il insisté.