/opinion/columnists
Navigation

Et si le vaccin n’existait pas?

Vaccination
Photo Adobe Stock

Coup d'oeil sur cet article

Aujourd’hui, j’aimerais parler aux personnes non vaccinées.

Pas aux antivax, qui sont aux vaccins ce que les Témoins de Jéhovah sont à la transfusion sanguine, mais aux gens qui – pour toutes sortes de raisons – hésitent à se faire vacciner. 

RÉÉCRIRE L’HISTOIRE

Vous savez ce qu’est une uchronie ?

C’est une branche de la science-fiction dans laquelle l’auteur s’amuse à refaire l’Histoire.

Qu’est-ce qui serait arrivé si...

Hitler avait gagné la guerre ?

JFK n’avait pas été assassiné ?

Le Oui avait remporté le premier référendum ? 

C’est ce que fait Tarantino avec Hitler dans Inglourious Basterds et avec Charles Manson dans Once Upon a Time in Hollywood : il réécrit l’Histoire.

Il tue Hitler à la mitraillette et Manson au lance-flammes. 

L’uchronie que je vous propose est simple...

Essayez d’imaginer l’état du monde aujourd’hui si, malgré tous nos efforts, on n’avait pas pu créer un vaccin contre la COVID. 

DANS LA CHNOUTE

Les morts se compteraient probablement par millions.

La plupart des commerces seraient fermés, comme lors du confinement. 

Il y aurait un couvre-feu.

Toutes les provinces seraient dans la même situation que l’Alberta. 

On ne pourrait pas voyager. 

Sophie et Richard ne sont pas bons aux fourneaux, mais ils savent cuisiner leurs invités! Invitez-vous à la table de Devine qui vient souper? une série balado originale.

Quant à l’économie, elle serait à bout de souffle. 

Ça serait le foutu bordel. 

On serait dans la chnoute jusqu’au cou. 

Notre vie serait un enfer. 

Fermez les yeux, et essayez d’imaginer ça. Le monde sans vaccin. 

Aucune porte de sortie envisageable.

Les écoles fermées, les hôpitaux débordés. 

L’armée dans les rues, pour venir en aide aux travailleurs de la santé, mais aussi pour réprimer les émeutes. 

Des milliers de cadavres jetés dans des fosses communes, comme on l’a fait à New York en avril 2020. 

Ça ne vous fait pas freaker ?

UN CAUCHEMAR

J’ai une seconde uchronie à vous proposer. 

Le vaccin existe, mais 85 % des gens refusent de le prendre. 

Ça serait presque la même chose. 

Tiens, pour ajouter une note d’humour noir à cette réalité alternative : les Canadiens auraient élu Maxime Bernier ! 

Vous imaginez ?

On serait dans de beaux draps ! 

Eh bien, réveillez-vous, maintenant.

Tout ça était un cauchemar. 

Non seulement le vaccin existe, mais il est efficace et 70 % des Canadiens ont eu leurs deux doses !

Oh, et Justin a été réélu !

(Bon, ça, c’est pas génial, je vous l’accorde, mais ça pourrait être pire...)

Vous ne trouvez pas ça mieux ?

Vous ne trouvez pas que le monde se porte beaucoup mieux avec un vaccin ?

ON EST CHANCEUX

Vous savez quel pourcentage de la population est vacciné dans la plupart des pays d’Afrique ?

Deux pour cent. 

Qu’est-ce que vous voulez, ces pays n’ont pas d’argent, alors ils sont passés après tout le monde...

Vous, vous avez la chance de vivre dans un pays où le vaccin est gratuit et disponible partout.  

Alors qu’est-ce que vous attendez ?

On veut bien tenir le parapluie au-dessus de votre tête pour vous protéger de la pluie, mais ça ne vous tente pas de vous protéger vous-mêmes ? 

Et, surtout, de protéger vos proches ?

Avant de vous endormir, ce soir, pensez à ça deux minutes...

Ça vous tenterait de vous réveiller, demain matin, dans un monde où le vaccin n’existe pas ?