/sports/football
Navigation

Les Cowboys en grande forme

FBN-SPO-CAROLINA-PANTHERS-V-DALLAS-COWBOYS
Photo AFP Les Panthers n’ont jamais trouvé la façon de freiner Ezekiel Elliott, qui a couru pour une ronflante moyenne de 7,2 verges par portée.

Coup d'oeil sur cet article

Leur quart-arrière est en santé, leur porteur de ballon semble enfin redevenu lui-même et leur défensive n’est plus une mauvaise blague. Les Cowboys, forts d’une troisième victoire en quatre matchs cette saison, sont soudain une équipe à surveiller.

En battant les Panthers, jusque-là invaincus, par la marque de 36 à 28 hier, les Cowboys de Dallas ont montré qu’ils pouvaient être efficaces dans toutes les facettes du jeu.

Dak Prescott a lancé quatre passes de touché à quatre cibles différentes, soit Amari Cooper, Dalton Schultz, Cedrick Wilson et Blake Jarwin. La profondeur de son groupe de receveurs ne se dément pas, malgré la perte de Michael Gallup en début de campagne.

Prescott a aussi couru à quatre reprises pour des gains de 35 verges. S’il peut réintégrer cet aspect dans son jeu, il deviendra vraiment difficile à contenir.

Depuis le début de la saison, celui qui s’est remis d’une dévastatrice fracture de la cheville subie la saison dernière n’avait pas vraiment utilisé ses jambes. S’il s’y met, attention !

Elliott dominant

Ce qui frappe encore davantage quant à l’attaque des Cowboys, c’est que le porteur Ezekiel Elliott semble revigoré depuis deux semaines. Il a écrasé les Panthers avec 143 verges au sol et un touché en 20 portées. 

Cette récolte s’ajoute à celle de 95 verges de la semaine dernière. Ce n’est sûrement pas un hasard, les Cowboys ayant donné beaucoup plus souvent le ballon à Tony Pollard à la semaine 2. Il y a fort à parier qu’Elliott, fouetté dans son amour-propre par cette affection soudaine pour son réserviste, a compris le message.

Face aux Panthers, Elliott a notamment gagné 47 verges sur une course, sa plus longue depuis sa saison recrue, en 2016. Ses 143 verges constituent d’ailleurs son plus haut total depuis sa récolte de 151 verges, le 11 novembre 2018.

La performance est d’autant plus impressionnante qu’avant la rencontre, les Panthers montraient la meilleure défensive du circuit contre la course, avec seulement 135 verges au sol concédées. Les Cowboys ont explosé pour 245 verges au sol.

Gros jeux défensifs

Défensivement, certains diront que les Cowboys ont concédé 28 points, mais après s’être dotés d’une confortable avance, ils ont levé le pied quelque peu et reposé certains joueurs, jouant ainsi inutilement avec le feu. Leur domination était plus évidente avant ce laisser-aller.

Le demi de coin de 2e année Trevon Diggs semble en mission pour être considéré comme joueur défensif de l’année. Il a ajouté 2 interceptions à sa fiche et en compte déjà 5 cette saison.

D’ailleurs, la défensive des Cowboys domine la ligue avec 10 revirements provoqués. Le front défensif a harcelé le quart-arrière adverse Sam Darnold avec cinq sacs du quart, dont deux de Randy Gregory. 

À l’inverse, face au front défensif féroce des Panthers, les Cowboys ont bien protégé Dak Prescott et il n’a été victime d’aucun sac du quart. 

Dans la division Est de la conférence nationale, Dallas occupe la position de tête et montre les signes d’une équipe qui ne cédera pas sa place de sitôt. 

Gagnants 

Andy Reid

L’entraîneur-chef des Chiefs est devenu le premier de l’histoire à remporter 100 matchs (incluant les séries) avec deux franchises différentes. Comme le hasard fait bien les choses, il a obtenu cette victoire historique contre les Eagles, son ancienne équipe.

Mahomes et Hill

La chimie entre le pivot et le diminutif receveur des Chiefs opérait plus ou moins cette saison. Jusqu’à hier, quand Tyreek Hill a été le récipiendaire de trois des cinq passes de touché de Patrick Mahomes. Hill a capté 11 passes pour 186 verges.

Les Cardinals

En quatre matchs face aux Rams dans l’ère Kyler Murray, les Cardinals n’avaient rien gagné. Cette fois, ils ont signé une victoire énorme contre le club qui était considéré comme le meilleur du moment. Une brillante performance contre un rival de division.

Zach Wilson

Les problèmes que vivent les quarts-arrières recrues cette saison ont été bien documentés. Il faut aussi souligner leurs bons coups. Zach Wilson a gagné 297 verges avec deux passes de touché, ravivant enfin l’espoir chez les Jets.

Les Browns

Même si l’attaque a connu des ennuis au Minnesota avec seulement 14 points, la défensive a tenu le fort en limitant la productive attaque aérienne des Vikings à 190 verges. Les vrais bons clubs doivent aussi gagner les matchs moins élégants. 

Perdants 

Les Saints

Les Saints sont non seulement instables d’une semaine à l’autre, mais face aux Giants, ils ont laissé filer une avance de 11 points au quatrième quart. On ne parle pas des Chiefs, mais bien des Giants, qui trouvent toujours une façon de perdre. Pas cette fois.

Les Dolphins

Les Dolphins ont obtenu seulement 13 premiers jeux, trois conversions de troisièmes essais en 13 tentatives, 203 verges de gains et 5,1 verges par passe tentée. Cette équipe est l’une des grandes déceptions de ce premier quart de saison.

Les Texans

Personne ne s’attend à grand-chose des Texans. Sauf qu’ils ont joué un match absolument atroce face aux Bills. Blanchis et victimes de cinq revirements, dont quatre interceptions de Davis Mills, ils atteignent de nouveaux abysses de médiocrité.

Les Broncos

Ils avaient l’occasion de montrer que leur fiche jusque-là parfaite n’avait rien d’une fraude. Échec lamentable, avec sept points seulement à l’offensive et le quart-arrière Teddy Bridgewater victime d’une commotion. 

Les 49ers

Les 49ers avaient l’occasion d’envoyer les Seahawks au bord du précipice, mais ont failli à la tâche. Le quart-arrière Jimmy Garoppolo s’est blessé, encore une fois. 

La confrontation du lundi | semaine 11 

Raiders, Las Vegas, 3-0 

Derek Carr

FBN-SPO-CAROLINA-PANTHERS-V-DALLAS-COWBOYS
Photo AFP
  • 6 tds | 2 ints | 1203 vgs 

Classement dans la division: 1 

Offensive: 1er 

Défensive: 15e 


Chargers, Los Angeles, 2-1  

Justin Herbert

FBN-SPO-CAROLINA-PANTHERS-V-DALLAS-COWBOYS
Photo AFP
  • 6 tds | 3 ints | 956 vgs

Classement dans la division: 2 

Offensive: 9e 

Défensive: 18e 

5 jeux de la semaine 

1. McKissic s’envole

FBN-SPO-CAROLINA-PANTHERS-V-DALLAS-COWBOYS
Photo AFP

En retard par 22 à 30, l’équipe de Washington a pris les choses en main avec deux touchés en un peu plus de trois minutes. Sur le jeu qui a donné la victoire, Taylor Heinicke a rejoint le porteur JD McKissic sur une courte passe et McKissic a fait le travail en parcourant 30 verges le long de la ligne de côté. Il s’est littéralement envolé en sautant sur les cinq dernières verges pour franchir la ligne des buts en vol plané. Un gros A+ pour l’effort ! 

2. Victoire, Giants !

FBN-SPO-CAROLINA-PANTHERS-V-DALLAS-COWBOYS
Photo AFP

Saquon Barkley, à peu près invisible cette saison après avoir subi une déchirure du ligament croisé antérieur l’automne dernier, a donné une rare victoire aux Giants. En prolongation, sa course de six verges pour un touché a mis fin au débat, et il a terminé la rencontre avec 126 verges au total et deux touchés. Les New-Yorkais ont enfin goûté au bonheur puisque l’autre club de la Grosse Pomme, les Jets, l’a aussi remporté en prolongation. Pour la première fois depuis le 22 décembre 2019, les Giants et les Jets ont gagné la même journée. 

3. Petite vengeance

FBN-SPO-CAROLINA-PANTHERS-V-DALLAS-COWBOYS
Photo AFP

Durant la saison morte, les Titans ont laissé aller le receveur Corey Davis sur le marché des joueurs autonomes, et il s’est retrouvé avec les Jets. Au quatrième quart, contre son ancienne équipe, Davis a capté une bombe du jeune Zach Wilson sur 53 verges pour un touché. Ironiquement, les Titans jouaient ce match en étant décimés au poste de receveur et ils auraient bien repris momentanément les services de Davis.  

4. Et de 400 !

FBN-SPO-CAROLINA-PANTHERS-V-DALLAS-COWBOYS
Photo AFP

Il y a des jeux qu’il faut saluer, pas forcément pour leur importance dans un match, mais pour leur place dans l’histoire. En rejoignant
Diontae Johnson dans la zone des buts au premier quart, Ben Roethlisberger a lancé sa 400e passe de touché en carrière. Le quart-
arrière des Steelers est devenu le huitième joueur dans l’histoire à accomplir l’exploit, rejoignant Tom Brady, Drew Brees, Peyton Manning, Brett Favre, Philip Rivers, Dan Marino et Aaron Rodgers. 

5. Tout un plongeon !

FBN-SPO-CAROLINA-PANTHERS-V-DALLAS-COWBOYS
Photo AFP

Les semaines se suivent et ne se ressemblent pas pour le receveur des Ravens, Marquise Brown. La semaine passée, des passes parfaites de Lamar Jackson lui filaient entre les mains. Hier face aux Broncos, il a réalisé l’un des plus beaux attrapés de la saison. Au milieu du terrain, Jackson a décoché une bombe que Brown a saisie en plongeant à bout portant dans la zone des buts pour un long touché. Jackson attaque de plus en plus les zones profondes cette saison.