/news/politics
Navigation

19 M$ pour prévenir l’exploitation sexuelle

Coup d'oeil sur cet article

Dix mois après le dépôt d’un rapport d’experts, le gouvernement du Québec annonce de nouvelles sommes pour lutter contre l’exploitation sexuelle.

En juin dernier, Québec avait octroyé 100 M$ pour la lutte à l'exploitation sexuelle des mineurs, mais la majorité de cette somme était dédiée à l'embauche de policiers pour traquer les proxénètes.

Mardi, la ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault, a cette fois annoncé que 19 millions seront investis sur cinq ans, principalement pour la prévention.

L'argent servira à d'appuyer des organismes communautaires dans leurs efforts d'intervention auprès des victimes actuelles et potentielles, notamment via les réseaux sociaux.

Lors du point de presse, Clémentine, une jeune femme de 22 ans qui a été victime d’exploitation sexuelle, a affirmé que davantage de prévention lui aurait permis de reconnaître les signaux et d’ainsi éviter d’être prise au piège.

«Ce sont des gens ô combien malintentionnés, mais tellement rusés et tellement habiles dans la manipulation. C'est tellement difficile à voir venir. Je pense que juste de savoir ça, ça m'aurait beaucoup aidée», a-t-elle expliqué.

«L'arrivée des réseaux sociaux a bouleversé le monde de l'exploitation sexuelle à plein de niveaux: au niveau du recrutement... Je veux dire, il y a des menaces qui se font maintenant sur les réseaux sociaux qui, avant, se faisaient dans les espaces publics. Donc, on est dans une adaptation continue», indique la directrice du Projet Intervention Prostitution Québec, Geneviève Quinty.

D'autres annonces pourraient éventuellement suivre, puisque le gouvernement Legault a prévu un total de 150 M$ dans le dernier budget pour contrer l'exploitation sexuelle des mineurs.