/news/provincial
Navigation

Saint-Augustin-de-Desmaures: Annie Godbout promet une baisse des taxes de 15%

Saint-Augustin-de-Desmaures: Annie Godbout promet une baisse des taxes de 15%
Photo d'archives

Coup d'oeil sur cet article

Une baisse spectaculaire des taxes résidentielles d’une moyenne de 15 % attendra les contribuables de Saint-Augustin-de-Desmaures s’ils élisent Annie Godbout le 7 novembre.

• À lire aussi: Entrevue avec Louis Garneau: les PDG ne sont pas invincibles

• À lire aussi: Microsoft s’implantera à Saint-Augustin-de-Desmaures

Cette baisse en 2022 serait suivie d’un gel pour les années suivantes, a détaillé mercredi la cheffe du parti Renouveau Saint-Augustin.

La candidate à la mairie Annie Godbout (au centre) s’est engagée mercredi à baisser les taxes résidentielles de 15% en 2022. Elle était accompagnée du conseiller municipal sortant Raynald Brulotte (à gauche), de son conseiller aux finances Marcel Rodrigue (à droite) et de son équipe de candidats dans les districts (à l'arrière-plan).
Photo Dominique Lelièvre
La candidate à la mairie Annie Godbout (au centre) s’est engagée mercredi à baisser les taxes résidentielles de 15% en 2022. Elle était accompagnée du conseiller municipal sortant Raynald Brulotte (à gauche), de son conseiller aux finances Marcel Rodrigue (à droite) et de son équipe de candidats dans les districts (à l'arrière-plan).

En conférence de presse, elle a accusé le maire sortant, Sylvain Juneau, de surtaxer depuis trop longtemps les citoyens, alors que la ville défusionnée est parvenue à réduire la dette pratiquement de moitié et qu’elle engendre maintenant des surplus importants, dont un excédent anticipé de 11 M$ cette année.

« On fait croire aux citoyens, qui eux empruntent pour payer leur compte de taxes, que la ville est pauvre », a dénoncé celle qui siège à la table du conseil depuis 2017.

Prudence et stabilité

Sylvain Juneau, qui sollicite un troisième mandat, propose de son côté un gel de taxes pour les cinq prochaines années et envisage d’éliminer une surtaxe de près de 4 % qui avait été créée pour alléger la dette.

Le maire sortant de Saint-Augustin-de-Desmaures, Sylvain Juneau
Photo d'archives
Le maire sortant de Saint-Augustin-de-Desmaures, Sylvain Juneau

« C’est un cadre financier qui est réaliste, prudent et qui assure de la stabilité », plaide-t-il en entrevue. Selon lui, « on ne peut pas se dire qu’on va baisser les taxes et en même temps se dire qu’on va rembourser la dette et payer comptant nos immobilisations. Il y a des choix à faire dans la vie. »

D’autre part, Annie Godbout a pris la défense de l’un des fondateurs de son parti, le conseiller sortant Marcel Desroches, qui a été cité en déontologie municipale la semaine dernière pour être intervenu au sujet de l’aménagement controversé d’un trottoir dans la rue où il réside.

« M. Desroches a fait ce qu’il devait faire, c’est-à-dire porter la voix des citoyens de son district », estime Mme Godbout.

À voir aussi