/news/provincial
Navigation

Basse-ville de Québec: «Le Local» pour les itinérants reçoit 100 000$

Geneviève Quinty, directrice du PIPQ
Photo d'archives, Stevens LeBlanc Geneviève Quinty, directrice du PIPQ

Coup d'oeil sur cet article

Un organisme qui vient en aide à des personnes marginalisées de la basse-ville de Québec évitera la fermeture grâce à un soutien financier de 100 000 $ offert conjointement par la Ville et la Fondation Maurice-Tanguay.

• À lire aussi: Un centre d’aide aux itinérants menacé de fermeture à Québec

Le Journal rapportait à la fin de l’été que le centre situé au sous-sol de l’église Saint-Roch, baptisé sobrement Le Local, avait désespérément besoin de fonds pour poursuivre sa mission, faute de quoi il pourrait être contraint à réduire ses activités ou même à fermer ses portes.

Le cri du cœur de la vingtaine d’intervenants dévoués a été entendu tant par la population que par les autorités municipales. L’annonce de la Ville de Québec et de son partenaire – qui donnent chacun 50 000 $ – survient au moment où la campagne de sociofinancement du centre d’aide a pratiquement atteint l’objectif de 35 000 $.

Soulagement

Un dénouement qui sera assurément accueilli avec soulagement par les quelque 180 usagers qui foulent le seuil de cet endroit quotidiennement.

« Je ne remercierai jamais assez les organismes qui effectuent un travail indispensable auprès des personnes les plus vulnérables de notre communauté. Les gens du Local et leurs partenaires contribuent à faire de Québec une ville solidaire et inclusive », a déclaré Régis Labeaume, maire sortant de Québec.

« Essentiel »

Ouvert en décembre 2020 au plus fort de la pandémie, Le Local est un lieu d’accueil dit « à haut seuil d’acceptation ». Il est géré par le Projet Intervention Prostitution Québec (PIPQ).

Les personnes en situation d’itinérance ou à risque de l’être sont reçues dans la dignité, peu importe leur état mental ou de consommation. Ils y trouvent de la nourriture, des installations sanitaires, et peuvent téléphoner ou se connecter à internet.

Selon Geneviève Quinty, directrice générale du PIPQ, « un endroit comme Le Local est essentiel dans le tissu social du centre-ville, en permettant notamment aux personnes vivant en situation d’itinérance de créer des relations humaines chaleureuses, respectueuses et significatives. »

À voir aussi