/sports/football
Navigation

Victoire éclatante des Titans sur les Cougars

Limoilou est maintenant assuré de terminer au premier rang de la section Nord-Est

Ismaël Akué jubile après l’un de ses trois touchés.
Photo Courtoisie, Christophe Renaud Ismaël Akué jubile après l’un de ses trois touchés.

Coup d'oeil sur cet article

La défensive des Titans de Limoilou a joué avec son aplomb habituel et pour le spectacle, la formation de Dave Parent s’est tournée vers la connexion entre son quart-arrière Pierre-Luc Michaud et son receveur Ismaël Akué qui ont contribué pour trois majeurs. Limoilou a finalement battu facilement les Cougars de Champlain-Lennoxville par la marque de 29 à 3.

L’offensive aérienne a pourtant pris du temps à ouvrir les valves. Il y a eu une séquence de dix passes incomplètes consécutives au premier quart, mais le vétéran pivot des Titans n’a jamais eu de doute sur le résultat de la rencontre.

«J’étais convaincu que ça allait débloquer. Mon travail est de placer le ballon dans les mains de mes coéquipiers et c’est ce que je fais. Pour les trois touchés d’Ismaël, Lennoxville a voulu jouer de la défensive homme à homme et ils se sont fait brûler. C’est un excellent athlète et je suis content pour lui», raconte Michaud, qui a terminé sa journée de travail avec 16 passes complétées en trente tentatives pour des gains de 295 verges et quatre touchés.

Pour le receveur Ismaël Akué, qui n’avait pas trouvé la zone des buts depuis le début de la saison, c’est une belle récompense pour un joueur qui partait de loin à son arrivée avec les Titans selon son entraîneur Dave Parent.

«C’est certain que ça fait du bien de récolter les fruits de mon travail acharné. J’ai quand même eu de l’aide et mon coordonnateur offensif m’a mis dans une position pour avoir du succès. Je suis aussi content de notre première place au classement. Les gars ont cependant encore faim pour plus», termine le héros du jour.

Félix Bouchard réalise la première de trois interceptions pour les Titans.
Photo Courtoisie, Christophe Renaud
Félix Bouchard réalise la première de trois interceptions pour les Titans.

Un jeu important

Le match avait pourtant bien débuté pour la formation visiteuse qui n’a rien accordé aux Titans au premier quart qui s’est soldé avec une égalité de 0-0. Ils ont même poussé l’audace en prenant les devants avec un placement au début du deuxième quart. Ce fut cependant les seuls moments de réjouissance pour la formation de l’Estrie.

Un jeu truqué sur un botté de dégagement en milieu de terrain a semblé donner des ailes à Limoilou après le placement des Cougars. Un jeu qui a changé l’allure de la rencontre puisque les Titans sont immédiatement allés compter un touché sur la mêm séquence offensive et n’ont plus jamais regardé derrière par la suite.

«Je trouvais qu’on était un peu stressé en offensive. J’ai appelé ce jeu pour relaxer nos joueurs. La stratégie a fonctionné et on a joué du bon football par la suite. C’est une victoire importante puisqu’on sait qu’on s’en va en semaine de congé avec le championnat de saison régulière en poche», termine le pilote victorieux visiblement fier du meilleur début de saison de son programme en division un avec une fiche immaculée de six gains en autant de sorties.

Une note intéressante pour la défensive des Titans qui a encore une fois été dominante. Elle vient de jouer sa deuxième partie consécutive sans accorder de majeur à son adversaire.  

Manque d’opportunisme

L’entraîneur-chef des visiteurs Jean-François Jonças n’était évidemment pas heureux de la tournure des évènements. Il était persuadé que ses protégés avaient ce qu’il fallait pour créer la surprise.

«On jouait bien au premier quart et on a cogné à la porte des buts de Limoilou, mais une mauvaise punition a fait en sorte qu’on a dû se contenter d’un placement. C’est le genre d’occasion qu’il faut absolument convertir. Je pense également que le jeu truqué a changé complètement le rythme du match.»

Les Cougars reçoivent la visite des Élans la semaine prochaine au Coulter Field dans un match avec la deuxième position du classement à l’enjeu.