/sports/hockey/canadiens
Navigation

Un message pour Ryan Poehling

Le Tricolore a réclamé un joueur de centre au ballottage

GEN - LES SÉNATEURS D'OTTAWA VS LE CANADIEN DE MONTRÉAL  LNH
Photo d’archives, Martin Alarie Même s’il n’a impressionné personne au camp d’entraînement, Ryan Poehling amorcera la campagne avec Montréal.

Coup d'oeil sur cet article

Marc Bergevin craint-il pour la profondeur de sa ligne de centre ? Assurément. Le camp décevant de Ryan Poehling l’inquiète-t-il ? Fort possiblement. Toujours est-il que le directeur général du Canadien a réclamé, en milieu d’après-midi lundi, Adam Brooks.

• À lire aussi: La pression de Montréal, vraiment?

Placé au ballottage par les Maple Leafs, Brooks est un joueur de centre de 25 ans doté d’une mince expérience de seulement 18 matchs dans la LNH. L’hiver dernier, il est tout de même parvenu à inscrire quatre buts et une aide en 11 rencontres.

Choix de quatrième tour (92e au total) de la formation torontoise, en 2016, le Manibotain a également participé à deux matchs éliminatoires, face au Tricolore, le printemps dernier.

On peut comprendre la direction du Canadien d’avoir voulu se parer à toute éventualité à ce poste névralgique. La tenue de Poehling au cours des deux dernières semaines et demie a soulevé plusieurs points d’interrogation.

On demandait même s’il n’allait pas échapper le poste de quatrième joueur de centre qui semblait pourtant lui être assuré depuis les départs de Phillip Danault et de Jesperi Kotkaniemi.

Pas indispensable

Pour l’instant, ce n’est pas le cas. Avec six joueurs sur la liste des blessés, dont Mike Hoffman, Joel Edmundson et Sami Niku, le Tricolore peut se permettre de poursuivre l’expérience avec Poehling. 

Toutefois, puisqu’il ne doit pas passer par le ballottage, le 25e choix au repêchage de 2017 risque d’être le premier à sauter dans un taxi pour la Rive-Nord lorsqu’un éclopé sera prêt à revenir au jeu. 

À moins qu’il ne se démontre indispensable. Ce qui n’a pas été le cas jusqu’ici.

De plus, le Canadien compte actuellement dans sa formation 15 attaquants, seulement six défenseurs et deux gardiens de but. Même si Edmundson ou Niku devaient être les prochains à réintégrer la formation, c’est un attaquant qui céderait assurément sa place.

Niku est donc demeuré sur la liste des blessés, même s’il était de retour à l’entraînement avec ses coéquipiers, lundi. Sonné par une mise en échec de Josh Norris, des Sénateurs d’Ottawa, le 1er octobre, il a été tenu à l’écart pendant 10 jours. Le Finlandais n’a eu la chance de se faire valoir que pendant un peu plus de cinq minutes depuis son embauche par le CH.

Paquette de retour

Cédric Paquette était également de retour à l’entraînement avec ses coéquipiers. Jusque-là, le Gaspésien était limité à des séances de patinage en solitaire en raison d’une blessure au bas du corps.  

L’attaquant de 28 ans patinait au sein de la quatrième unité en compagnie de Mathieu Perreault et d’Artturi Lehkonen. Perreault et lui alternaient au poste de centre.

« Ça faisait du bien d’être de retour sur la glace avec les gars. Ça a super bien été. On va voir comment le corps réagira mercredi. Si l’entraîneur et l’équipe veulent que je sois dans la formation [mercredi à Toronto], je serai prêt », a dit Paquette.

Wideman gagne son pari

Au sein du groupe qui amorcera la saison avec le Canadien, il faut noter la présence de Chris Wideman. Le défenseur de 31 ans a passé la dernière saison en KHL dans l’espoir de se refaire un nom et une confiance, ce qui lui permettrait de revenir dans la LNH.

Il a connu un camp modeste, mais son efficacité en supériorité numérique a grandement joué en sa faveur. En l’absence de Shea Weber, le Tricolore avait absolument besoin d’un spécialiste.

L’an dernier, sous les couleurs du Torpedo de Nizhny Novgorod, il a mené la colonne des pointeurs de la KHL, chez les défenseurs, inscrivant neuf buts et 32 aides pour une récolte de 41 points.

« J’ai aimé son travail. Ce que j’aime aussi de lui, c’est que je crois qu’il continuera à être plus à l’aise et à apporter plus à l’équipe. Il y a beaucoup de positif de son côté », a souligné l’entraîneur-chef Dominique Ducharme.

Reste à voir où il se retrouvera sur l’échiquier au retour des blessés.

La formation  

GEN - LES SÉNATEURS D'OTTAWA VS LE CANADIEN DE MONTRÉAL  LNH
Photo Martin Chevalier

15  

Attaquants

Tyler Toffoli

› Nick Suzuki

Cole Caufield

Jonathan Drouin

Christian Dvorak

Josh Anderson

Joel Armia

Jake Evans

Brendan Gallagher

Mathieu Perreault

Cédric Paquette

Artturi Lehkonen

Ryan Poehling

Alex Belzile

Adam Brooks

GEN - LES SÉNATEURS D'OTTAWA VS LE CANADIEN DE MONTRÉAL  LNH
Photo Martin Chevalier

6  

Défenseurs

Brett Kulak

Jeff Petry

Ben Chiarot

› David Savard

Alexander Romanov

Chris Wideman

GEN - LES SÉNATEURS D'OTTAWA VS LE CANADIEN DE MONTRÉAL  LNH
Photo Martin Alarie

2  

Gardiens

› Jake Allen 

Samuel Montembeault

GEN - LES SÉNATEURS D'OTTAWA VS LE CANADIEN DE MONTRÉAL  LNH
Photo Pierre-Paul Poulin

Blessés  

Carey Price (G)

Joel Edmundson (D)

Shea Weber (D) 

› Paul Byron (AG) 

Mike Hoffman (C)

Sami Niku (D)

À VOIR AUSSI...