/sports/opinion/columnists
Navigation

C’est une question de parité

C’est une question de parité
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

Si on peut tracer un parallèle entre ce qui se passe actuellement dans la MLS et dans la phase finale des qualifications de la CONCACAF en vue de la prochaine Coupe du monde de soccer, c’est bien que la parité est omniprésente.

Commençons par le CF Montréal. L’objectif d’obtenir un billet pour les éliminatoires est bien atteignable, mais il doit accumuler des points pour être ainsi en mesure de crier victoire. La course est tellement serrée que la moindre défaite pourrait faire reculer la formation de plusieurs places au classement de l’Association de l’Est du circuit Garber.

Il y a énormément de possibilités pour les formations occupant de la deuxième à la 11e place au classement de l’Est. Outre le Revolution de la Nouvelle-Angleterre, qui est intouchable, les autres équipes ont toutes un coup à jouer. Le CF Montréal a clairement besoin de s’imposer à domicile. Il lui reste six matchs à disputer, dont trois au Stade Saputo. Les hommes de Wilfried Nancy sont en mesure de remporter ces trois duels, dont deux contre des adversaires directs. Et puis, il y aura le match contre le Toronto FC, dans la Ville Reine, qui est toujours compliqué en raison de la rivalité naturelle entre les deux équipes et un autre contre Orlando, en Floride. 

La pause internationale donne la chance à certains joueurs de récupérer. Et si le CF Montréal a tout son effectif disponible et est en santé au retour, les probabilités sont très bonnes pour qu’il puisse se qualifier pour les séries éliminatoires.

Le canada en bonne position

Comme dit précédemment, l’histoire est similaire dans la phase finale des qualifications de la CONCACAF pour la Coupe du monde de 2022. Des huit pays, six se battent pour obtenir leur billet pour le Qatar. Seuls la Jamaïque et le Honduras se retrouvent dans une situation difficile avec, respectivement, deux et trois points au classement.

Le Mexique est le grand favori et a accumulé 11 points jusqu’à présent. Mais pour le reste, tout est jouable. Les États-Unis sont actuellement en difficulté, même s’ils sont deuxièmes avec huit points, alors ça donne une meilleure chance à tout le monde.

Le Canada a pris un point au Mexique, et ça, c’est comme une victoire. Puis, il y a eu ce match nul en Jamaïque qui aurait probablement dû être une victoire. Toutefois, historiquement, le Canada a de la difficulté à jouer en Jamaïque et n’a pas remporté de match depuis 1988. Mais l’opportunité était là.

Ce qui est très positif, c’est que le Canada est l’une des deux nations qui n’ont toujours pas perdu, avec une victoire et quatre matchs nuls. Les performances sont très encourageantes et psychologiquement, c’est bien, car la formation unifoliée n’a toujours pas perdu.

Saisir sa chance

Ainsi, le Canada est en très bonne position de se qualifier pour la Coupe du monde. Les trois prochains matchs seront à domicile, contre le Panama, le Mexique et le Costa Rica. Voilà toutes des équipes dans la même lutte que le Canada. Ce sont des adversaires directs et je crois que deux victoires sur trois donneraient au pays une belle opportunité.

En CONCACAF comme en MLS, la situation est très stressante. Mais c’est exactement là que tu veux être en tant qu’équipe. L’important est de saisir l’opportunité et de tenter d’arriver à l’objectif fixé.