/news/coronavirus
Navigation

Danse et non-port du masque au Centre Bell: les risques d’éclosion sont jugés très faibles

Coup d'oeil sur cet article

Même si plusieurs personnes n’ont pas respecté les mesures sanitaires lors du concert des vedettes Ricky Martin et Enrique Iglesias, qui a réuni 15 000 spectateurs au Centre Bell, samedi, les risques d’une éclosion de COVID-19 sont faibles, estiment des chercheurs consultés par Le Journal.

• À lire aussi: Le Centre Bell rempli

• À lire aussi: Montréal vibre enfin à nouveau

« Je ne crains pas d’éclosion pour deux raisons. Premièrement, le Centre Bell est extrêmement grand, c’est comme un site extérieur. Le plafond est très élevé et il y a un bon système d’aération. Ensuite, tout le monde a été vacciné », avance Nimâ Machouf, épidémiologiste et chargée de cours à l’Université de Montréal.

Plusieurs spectateurs se sont levés et ont dansé lors du spectacle de Ricky Martin et Enrique Iglesias.
Photo Agence QMI, Mario Beauregard
Plusieurs spectateurs se sont levés et ont dansé lors du spectacle de Ricky Martin et Enrique Iglesias.

Expert en virologie à la retraite, Jacques Lapierre indique que les possibilités de transmission existent, « mais théoriquement, elles sont assez faibles et avec des symptômes qui ne sont pas importants parce que les gens sont vaccinés. »

Le ministre comprend

Les images de spectateurs qui chantaient et dansaient, la plupart sans porter le masque, ont quand même fait réagir depuis samedi.

En visite en Outaouais, le ministre de la Santé s’est montré conciliant envers les spectateurs qui avaient laissé tomber le masque. « C’est sûr que lorsqu’on a été sous le joug de la pandémie 18-19 mois et qu’on se retrouve dans un spectacle [...], c’est difficile de se retenir », a commenté Christian Dubé.

Des tenanciers de bars ont de leur côté crié au deux poids deux mesures parce que leurs clients doivent porter le masque et que la danse est interdite dans leurs établissements.

  • Écoutez la chronique d'Anaïs Guertin-Lacroix au micro de Philippe-Vincent Foisy sur QUB Radio:

On accepte ou on ferme la porte

En entrevue à LCN, le vice-président hospitalité du Groupe CH, Patrick Bigras, a reconnu que plusieurs choses pouvaient être améliorées afin de mieux communiquer les règles à la clientèle. Des autocollants seront apposés sur les sièges, a-t-il fait savoir.

Le virologue Jacques Lapierre croit cependant qu’il est utopique de penser, que ce soit lors d’un spectacle ou d’un match de hockey, que les gens ne vont ni se lever ni retirer leur masque.

« Si on accepte de réunir autant de personnes dans un aréna, on accepte qu’ils fassent ça. Sinon, on ferme la porte », dit-il.

Le ministre Dubé a cependant rappelé que les prochaines étapes du déconfinement dépendront de l’impact des premiers allègements sur le nombre d’hospitalisations liées à la COVID-19. « J’espère que ceux à qui on a donné des assouplissements, comme le Centre Bell, vont s’assurer de bien suivre les mesures », a-t-il averti.

Avec Patrick Bellerose et TVA Nouvelles

À voir aussi       

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres