/news/provincial
Navigation

Marie-Josée Savard ne tient rien pour acquis

Elle conserve son avance dans les intentions de vote

Quebec
Photo Stevens LeBlanc Marie-Josée Savard. Cheffe

Coup d'oeil sur cet article

Créditée d’une avance confortable dans un nouveau sondage, Marie-Josée Savard joue de prudence pendant que ses adversaires maintiennent que tout est possible à quatre semaines du vote.

• À lire aussi: Près d’un candidat sur deux n’habite pas son district à Québec

• À lire aussi: Bruno Marchand accorde à son parti une note de 9 sur 10

Un coup de sonde Le Soleil/FM93/Navigator réalisé entre le 29 septembre et le 6 octobre accorde 36 % des intentions de vote à la mairie à la dauphine de Régis Labeaume, contre 15 % pour Jean-François Gosselin et 12 % pour Bruno Marchand.

C’est une progression de sept points de pourcentage pour Mme Savard, une chute de trois points pour M. Gosselin et une baisse d’un point pour M. Marchand, si on compare ces résultats au sondage Léger/Le Journal mené à la mi-juin.

Fait à souligner, encore 23 % des répondants se disent indécis.

« C’est agréable d’avoir un sondage comme ça, mais je peux vous assurer qu’on est loin de prendre ça pour acquis. Ça démontre le travail qu’on fait depuis le début de la campagne. On croit à ce qu’on fait. On est sur le terrain », a réagi mardi la cheffe d’Équipe Marie-Josée Savard, en se disant « fière » du travail accompli jusqu’à présent.

Métro léger

Jean-François Gosselin, lui, continue de croire que la mairie est à sa portée et que la clé réside dans son projet de métro léger.

Le sondage révèle que 31 % des répondants de Québec ont une opinion favorable de ce projet. Mais cet appui apparaît encore fragile, alors que seulement 8 % y sont « très favorables ». D’autre part, 49 % sont « très ou plutôt favorables » au tramway alors que 51 % appuient le tunnel Québec-Lévis.

« Il reste énormément de temps. C’est un marathon. On va commencer le sprint », a assuré M. Gosselin, se disant prêt à convaincre « un par un » les électeurs, s’il le faut, de la supériorité – selon lui – de son projet de transport collectif.

Marchand reste confiant

« Le vent qui nous pousse, il n’est pas fake », a de son côté insisté Bruno Marchand, refusant de se laisser démonter et promettant d’avoir « le couteau entre les dents » jusqu’à la fin.

Le chef de Québec Forte et Fière a reproché à Marie-Josée Savard de mener une campagne « pépère » et de ne pas avoir participé la semaine dernière à un débat consacré aux aînés.

« Notre meilleure semaine, c’est la dernière. Depuis, Mme Savard a décidé de s’absenter au débat. Elle a décidé de se mettre sur le petit “beu” et d’avancer lentement avec son tracteur. Pendant ce temps-là, nous, on se présente aux débats. Pendant ce temps-là, nous, on est audacieux », a-t-il lancé.

Les candidats à la mairie Jean Rousseau et Jackie Smith recueillent respectivement 5 % et 3 % des intentions de vote. Le sondage a été réalisé auprès de 505 électeurs de la ville de Québec et comporte une marge d’erreur de 4 %.

– Avec la collaboration de Stéphanie Martin

À VOIR AUSSI