/news/politics
Navigation

Interventions policières: Transition Québec veut agir contre le profilage racial

Interventions policières: Transition Québec veut agir contre le profilage racial
Photo Stevens Leblanc

Coup d'oeil sur cet article

La candidate à la mairie Jackie Smith estime qu’il y a du profilage racial à Québec et compte s’attaquer à ce problème.

• À lire aussi: Bruno Marchand restera neutre sur le 3e lien

• À lire aussi: Québec 21 promet six patinoires réfrigérées extérieures

• À lire aussi: Marie-Josée Savard ne tient rien pour acquis

La cheffe de Transition Québec (TQ) a proposé la mise en place d’une « commission sur la discrimination et le profilage social et racial » afin de documenter la situation. 

Le candidat de TQ Hamed Sandra Adam dit avoir vécu à Québec des situations de profilage racial. « En tant qu’homme noir à Québec, le profilage racial, je le vois, je le vis. En tant qu’intervenant social, je vois les initiatives qui fonctionnent bien et qui devraient être mieux soutenues et financées », a-t-il fait valoir. 

Jackie Smith veut s’inspirer de Montréal, où des chercheurs indépendants s’étaient penchés sur la question. 

Armes à feu

TQ a aussi précisé mardi sa proposition de désarmer les policiers. « L’idée ne serait pas de priver d’armes à feu l’entièreté des corps policiers, mais bien d’identifier des escouades ou patrouilles pour lesquelles le fait de ne pas les porter en permanence permettrait d’améliorer le rapport et le lien de confiance avec la population, particulièrement les communautés racisées », écrit le parti dans un communiqué.

Pour ce faire, on propose d’implanter un projet pilote de patrouilles policières sans armes à feu « en s’inspirant notamment de ce qui se fait en Angleterre, en Norvège et en Nouvelle-Zélande ».

TQ veut également utiliser une partie du budget accordé au Service de police de la Ville de Québec pour bonifier les projets qui viennent en aide aux personnes marginalisées.

À voir aussi