/qubradio
Navigation

Les infirmières doivent suivre ce que dit la science, prévient leur ordre professionnel

Les infirmières doivent suivre ce que dit la science, prévient leur ordre professionnel
Photo Agence QMI, Joël Lemay

Coup d'oeil sur cet article

L’ordre des infirmières et infirmiers du Québec estime que les mots d’encouragement doivent laisser place à des mesures plus musclées pour mousser la vaccination de ses membres contre la COVID-19.

• À lire aussi: Permis suspendu pour les infirmières non vaccinées

• À lire aussi: 6 semaines dans le coma: un père de famille miraculé de la COVID-19 doit maintenant traîner de l’oxygène

À partir de vendredi, les personnes non vaccinées ne pourront plus pratiquer le métier d’infirmière au Québec, car leur permis sera suspendu. Ils ne pourront pas aller œuvrer dans une autre province. 

«Quand des gens côtoient des personnes vulnérables et qu’ils ne sont pas vaccinés, même s’ils se font tester aux 24 heures, le virus ne choisit pas d’attendre. Le variant Delta est très agressif et très contagieux», a déclaré Luc Mathieu, le président de l’Ordre, au micro de Philippe-Vincent Foisy sur QUB Radio. 

«Je pense que les efforts de promotion et de sensibilisation, ils sont faits et ils sont là depuis longtemps. Je pense qu’un certain nombre de personnes ne pensaient pas que le gouvernement allait mettre en mesure ce qu’ils avaient annoncé», a-t-il ajouté. 

M. Mathieu «ne voit pas» ce qui aurait pu être fait de plus pour convaincre les récalcitrants et autres hésitants. En date de mardi. On dénombrait 2807 membres n’ayant reçu aucune dose et 1531 partiellement vaccinés. 

«Les infirmières et les infirmiers ont une formation scientifique et notre code de déontologie nous dit qu’il faut se comporter en fonction de ce que dit la science. On sait que les vaccins sont disponibles, efficaces et qu’ils ne sont pas dangereux», a souligné M. Mathieu.

À VOIR AUSSI

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions