/news/provincial
Navigation

Montcalm–Saint-Sacrement: des électeurs préoccupés par les arbres et le tramway

Les électeurs de Montcalm–Saint-Sacrement sont très préoccupés par la perte de canopée à cause du tramway

Quebec
Photo Stevens LeBlanc Des arbres matures qui bordent le boulevard René-Lévesque sont menacés par le passage du futur tramway.

Coup d'oeil sur cet article

La préservation des arbres et le passage du tramway occupent une grande partie des débats dans Montcalm–Saint-Sacrement, un district qui se prépare pour un renouveau avec le départ à la retraite de son conseiller de longue date, Yvon Bussières.

• À lire aussi: Près d’un candidat sur deux n’habite pas son district à Québec

Le district sera traversé par le tramway sur toute la longueur de l’une de ses artères principales, René-Lévesque.

Depuis des semaines, le débat sur la protection des arbres matures fait rage, et cet écho résonne jusque dans le porte-à-porte des candidats au poste de conseiller municipal. 

Quebec
Photo Stevens Leblanc

Pour le représentant de Québec 21, Jean-Pierre Du Sault, c’est l’enjeu numéro un. « L’enjeu [...] d’éviter la catastrophe du projet de tramway est au cœur des discussions », dit-il.

Son parti propose plutôt un métro souterrain et assure qu’aucun arbre ne sera coupé.

Il dit que les citoyens ont des questions sur le projet de Québec 21 et se demandent s’il n’est pas trop tard ou quel en sera le prix. « On est capable d’arriver avec des chiffres et beaucoup disent : Oh wow ! on n’était pas au courant. »

Favorables au tramway

Ses adversaires entendent aussi les préoccupations des citoyens sur la préservation de la canopée. Mais ils rapportent qu’en général, les électeurs qu’ils croisent sont plutôt favorables au tramway.

« C’est plus positif que négatif. Les gens ont des questions, mais, de manière générale, ils accueillent bien le tramway », confie Maxime Gravel-Renaud d’Équipe Marie-Josée Savard.

Quebec
Photo Stevens Leblanc

Il a travaillé comme adjoint politique de M. Bussières et comme conseiller en consultations publiques et dit s’inspirer de son expérience à la Ville pour faire avancer les projets.

Catherine Vallières-Roland, de Québec Forte et Fière, compte quant à elle sur un vaste réseau, elle qui demeure dans le district depuis 30 ans et qui y est très impliquée.

La particularité, dans son cas, c’est qu’elle est la colistière de son chef, Bruno Marchand. En cas de défaite à la mairie, M. Marchand pourrait prendre son siège si elle est élue. 

Son parti a pris l’engagement de sauver 60 à 70 % des arbres le long du tracé et d’abaisser la plateforme. « La réception des gens par rapport à ces améliorations est positive. »

Préservation de l’église

Les cinq candidats ont à cœur la préservation de l’église du Très-Saint-Sacrement, dont l’avenir est incertain. Reconnu comme un monument phare du quartier, le bâtiment est en attente d’une décision de la ministre de la Culture, quant à un éventuel classement.

M. Du Sault est ouvert à un partenariat avec le privé pour la conversion de l’édifice. Katia Garon, de Démocratie Québec, aimerait en faire un centre culturel et communautaire. Michel Houle, de Transition Québec, tient à ce qu’elle demeure une propriété publique.

La contribution d’Yvon Bussières

Les candidats saluent à l’unisson la contribution d’Yvon Bussières dans son quartier et la proximité qu’il a établie avec ses concitoyens. Mais ils s’entendent aussi pour dire que les électeurs sont prêts pour du renouveau. 

M. Bussières, même s’il a signé le bulletin de candidature de Maxime Gravel-Renaud et a fait un don de 200 $ à Équipe Marie-Josée Savard, assure qu’il n’appuiera publiquement aucun des cinq candidats ni ne fera campagne pour l’un d’eux. « Ce serait disgracieux », dit le vétéran. 

Les trois priorités des candidats  

JEAN-PIERRE DU SAULT
(Québec 21) 

Conférencier et gestionnaire immobilier



  

  • Sauver les arbres matures et les espaces verts    
  • Protéger le patrimoine et assurer une densification harmonieuse    
  • Assurer la sécurité et la cohabitation avec les usagers de la route         

KATIA GARON
(Démocratie Québec) 

Guide touristique



  

  • Améliorer la sécurité sur les rues et les trottoirs    
  • Faire la promotion d’une densification plus harmonieuse, dans le respect de l’architecture du quartier    
  • Offrir une meilleure accessibilité au transport collectif         

MAXIME GRAVEL-RENAUD
(Équipe Marie-Josée Savard) 

Adjoint politique



  

  • Élargir le programme de revitalisation des ruelles    
  • Créer un espace public dans le secteur de Québec High School    
  • Optimiser les déplacements des divers modes de transport sur le chemin Sainte-Foy           

MICHEL HOULE
(Transition Québec) 

Retraité



  

  • Aménager des pistes cyclables sécuritaires    
  • Créer un espace à vocation communautaire pour les personnes âgées    
  • Faire de l’église du Très-Saint-Sacrement un espace communautaire         

CATHERINE VALLIÈRES-ROLAND
(Québec Forte et Fière) 

Chef d’équipe au ministère des Relations internationales



  

  • Redynamiser l’axe commercial du chemin Sainte-Foy     
  • Aménager une place publique sur le parvis de l’église du Très-Saint-Sacrement    
  • Offrir un soutien financier aux initiatives citoyennes en développement durable     

À voir aussi