/finance/business
Navigation

Le fondateur de Pur Vodka se lance dans la bière sans alcool

Après Pur Vodka, il devient actionnaire de Le BockAle

C’est un mariage de cœur et de raison pour Michael Jean, cofo
Photo courtoisie C’est un mariage de cœur et de raison pour Michael Jean, PDG de la Microbrasserie Le BockAle, et Nicolas Duvernois, créateur de spiritueux comme Pur Vodka.

Coup d'oeil sur cet article

Le fondateur de Pur Vodka se lance dans la bière sans alcool, un marché en ébullition, avec la Microbrasserie Le BockAle, de Drummondville, qui est déjà un leader dans le domaine.

• À lire aussi: La SAQ à travers les décennies

• À lire aussi: Le marché des boissons sans alcool explose!

Concrètement, Nicolas Duvernois devient actionnaire majoritaire de la microbrasserie, par sa compagnie, Duvernois Esprits Créatifs. 

Le montant de la participation n’a pas été dévoilé, mais la valeur est supérieure à l’offre qui a été mise sur la table lors de l’émission Dans l’œil du dragon.

M. Duvernois avait alors proposé d’acquérir 20 % des actions en échange de 1 M$. Il s’agissait de l’offre la plus généreuse de l’histoire des Dragons.

« C’est comme sur Tinder, ç’a été très rapide ! » lance M. Duvernois, qui a eu le coup de foudre pour cette microbrasserie qui compte une vingtaine d’employés.

Bien entendu, le cofondateur et PDG de Le BockAle, Michael Jean, reste dans l’aventure.

Acquisition de Nouveaux espaces

Des investissements majeurs sont à venir, notamment avec l’acquisition de nouveaux espaces où l’on pourra combiner les activités de la microbrasserie avec celles de la distillerie, toujours à Drummondville.

« On est déjà sur le dossier pour aller de l’avant avec une première pelletée de terre ou l’achat d’un immeuble, mais c’est clair que ça passe par là, car les deux entreprises connaissent de fortes croissances », a affirmé M. Duvernois.

En prenant le virage de la bière sans alcool, BockAle a vu son chiffre d’affaires passer de 300 000 $ à 5 millions $ en quatre ans.

Le marché de la bière sans alcool a connu une augmentation de 44 % au Québec au cours de la dernière année. Cette catégorie de bière attire une clientèle soucieuse de ses habitudes de consommation, mais qui ne veut pas faire de compromis pour ce qui touche au goût.  

« Pour être capable de passer au deuxième niveau pour accéder à la cour des grands, il fallait faire un move », reconnaît M. Jean. 

La complémentarité

À l’heure actuelle, la microbrasserie produit près de 2,5 millions de canettes. Environ 90 % des ventes sont des bières sans alcool.

« Je voyais surtout la complémentarité, non seulement entre entrepreneurs, mais aussi en termes d’offre de produits. On a commencé avec les spiritueux, ensuite on est allés vers les cocktails prêts à boire en canette, où on a connu énormément de succès, et là, on a une nouvelle famille de produits d’une qualité exceptionnelle à offrir à nos clients », s’est réjoui M. Duvernois. 

La microbrasserie pourra utiliser les canaux de distribution développés par Duvernois Esprits Créatifs, ce qui lui ouvrira les portes à l’échelle internationale. 

À VOIR AUSSI