/news/education
Navigation

Voici pourquoi ces éducatrices en CPE ont décidé de changer de carrière

Coup d'oeil sur cet article

Devant les conditions de travail et les salaires qui stagnent, plusieurs éducatrices en centre de la petite enfance (CPE) prennent la décision de réorienter leur carrière.

• À lire aussi: Grèves cycliques dans les CPE durant toute la semaine

• À lire aussi: Grève en CPE: «Ça nous met dans l’embarras, mais c’est pas grave»

• À lire aussi: Vague de mercis aux éducatrices

C’est notamment le cas de Mélissa Bonneau et Angela Chantal, deux ex-éducatrices qui, en entrevue à LCN, expliquent leur choix de quitter le milieu. 

Après avoir exercé la profession pendant 13 ans dans deux CPE, Mélissa Bonneau a saisi une occasion d'aller pratiquer un métier totalement différent. 

«Je trouvais ça de plus en plus difficile et de plus en plus exigeant. Aussi, côté salarial, le salaire était moins élevé, on n’avait pas d’avancement», explique-t-elle. 

Angela Chantal est partie après 17 ans pour des raisons similaires. 

«Depuis les sept dernières années, le salaire stagnait, il n’y avait plus de possibilité d’augmenter. Les demandes du ministère augmentaient, mais notre salaire n’augmente pas», déplore-t-elle. 

Écoutez l’entrevue complète dans la vidéo ci-dessus.

À voir aussi